AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (melian) my kingdom is turning to ash.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Life is not a song, sweetling.

✧ Date d'inscription : 13/12/2016
✧ Messages : 53
✧ Localisation : thern / starkhaven
✧ Ordre des Aigles : la peur anime son cœur à la simple mention de ce nom. elle comprend leur besoin de sang tout en le condamnant.


MessageSujet: (melian) my kingdom is turning to ash.   Mar 13 Déc - 17:24

“ Melian Windfields ”

I want to be a healer, and love all things that grow and are not barren.
I. Introduction

NOM : Windfields, nom sacré dans le monde de l'élevage de chevaux. Noble famille autrefois respectée, un nom aujourd'hui murmuré avec dédain. Fruit de la honte, elle le portera toute sa vie. PRÉNOM : Melian, la douceur incarnée. NAISSANCE Fille du printemps née 27 ans plus tôt, la nature chante sa naissance au cœur du petit château familial dans les plaines de Gondolorith. RACE : Simple humaine à la vie fragile. PROFESSION : Simple guérisseuse, humble religieuse. STATUT MATRIMONIAL : Éternelle célibataire, personne ne souhaite s'enticher de cette fille de rien. Le cœur battant pour un seul homme qui jamais ne sera sien. Le nom de Wilhelm Ravenstone est gravé au fer sur sa poitrine. FAMILLE : Fille d'Althion et Eilinel Windfiels. Famille déchirée, bafouée. Le mensonge maintient ensemble trois sœurs que tout oppose. Gardienne des secrets, elle ne révèlera jamais son ascendance qui pourrait tout changer. Fille secrète d'une branche que l'on croit morte. Le sang pur des Whiteyes coule dans ses veines. LIEU DE RÉSIDENCE : Les plaines infinies de Gondolorith furent son terrain de jeu. Aujourd'hui elle a adopté la froide demeure de la famille Gloweye à Thern, s'invite régulièrement dans les profondeurs de Starkhaven. GROUPE : Velnen, le peuple de la Terre.



II. LE CHANT DES SIRÈNES

Seconde enfant d'une fratrie de trois, aucune pression ne repose sur ses frêles épaules. Libre, elle mène sa vie au gré du vent et des marées. Nulle chaîne pour entraver ses pas, aucun précepte acquis avec force, oiseau qui jamais n'a connu de cage. Douceur incarnée, enfant rieuse, la nature et les animaux comme amie, elle apprivoise le monde avec une candeur insolente. Rien ne pourrait venir tâché d'obscurité son petit monde. Rien, hormis les erreurs d'un père et la folie des hommes. Bannie de sa terre natale après la révolte ratée contre les Stormwind, elle suit sa famille dans l'exil forcé qui les conduit à Thern. Fillette d'à peine huit ans, elle ne comprend pas grand chose à la situation, écoute vaguement ce qu'on lui dit. Privée de ses terres, de ses chevaux, de ses grands espaces verts. Privée de sa vie de château, éloignée de tout ceux qu'elle a connu. Devenue paria, elle s'adapte à un nouvel environnement. Impossible d'effacer le passé et ses douleurs. Elle porte son fardeau en silence, identité cachée, honte dissimulée derrière un sourire timide. Elle grandi dans la honte et le mensonge, s'acclimate de ces nouvelles données, devient celle qu'ils veulent. L'oiseau entre de son plein gré dans la cage, s'enferme dans la nuit sans fin, avance à tâtons. Peu encline au pouvoir, pas intéressée par le lignage et l'apprentissage du passé, elle s'échappe dans ses rêves infinis. Elle n'aspire pas à devenir celle qu'elle aurait dû être, aime celle qu'elle est. La nature comme seule amie, les plantes comme salut, sa destinée est toute tracée. De sa mélodieuse voix elle apaise les âmes, de ses douces mains elle atténue les douleurs physiques. Guérisseuse envoyée par les Dieux, elle les chérit plus que de raison. Éternelle optimiste, elle accepte la fatalité, se noie dans ses espoirs, se perd dans ses mensonges. N'aspirant qu'à la vie et à l'amour, elle regarde les deux s'effriter, impuissante. Amoureuse transit dont l'idylle prendra fin trop vite, elle s'enfonce dans cette amourette, aveugle aux autres. Ce n'est pas de richesses, ni de pouvoir qu'elle se nourrit mais de sourires discrets, de baisers volés. Éperdument sincère, elle s'enfonce dans un terrible mensonge, refuse de se confesser. Peur du rejet, peur de l'oubli. Elle garde son identité secrète. Elle s'est donnée toute entière. Vertu à jamais perdue, son corps abandonné au sien, elle tombe en disgrâce chaque jour qu'Enur façonne. Cygne blanc immaculé, elle tâche ses plumes de ce noir d'encre indélébile.




III. SOUS L’OCÉAN

PSEUDO : RIDDERMARK PRÉNOM : Florence. ÂGE : 27 longues années. FRÉQUENCE DE CONNEXION : Tous les jours. COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : Cest ma maison, je l'ai construit de mes blanches mains ho  VOTRE AVIS SUR CE DERNIER : C'est parfait  hey  PERSONNAGE : Inventé. AVATAR : Keira Knightley  :mignon: . CREDITS : dailykeiraknightley. DERNIER MOT ? : Je vous aimes mes chatons  :lyara:  


_________________

The braids of her dark hair were touched by no frost, her white arms and clear face were flawless and smooth, and the light of stars was in her bright eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Life is not a song, sweetling.

✧ Date d'inscription : 13/12/2016
✧ Messages : 53
✧ Localisation : thern / starkhaven
✧ Ordre des Aigles : la peur anime son cœur à la simple mention de ce nom. elle comprend leur besoin de sang tout en le condamnant.


MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Mar 13 Déc - 17:24

“ Il était une fois... ”

We don't get to pick our fate.

The braids of her dark hair were touched by no frost, her white arms and clear face were flawless and smooth, and the light of stars was in her bright eyes, grey as a cloudless night. Yet queenly she looked, and thought and knowledge were in her glance, as of one who has known many things that the years bring. Very fair was her face, slender and tall she was in her white robe girt with silver. Strong she seemed and stern as steel, a daughter of kings. For she is a fair maiden, fairest lady of a house of queens. When I first looked on her and perceived her unhappiness, it seemed to me that I saw a white flower standing straight and proud, shapely as a lily, and yet knew that it was hard, as if wrought by elf-wrights out of steel. Or was it, maybe, a frost that had turned its sap to ice, and so it stood, bitter-sweet, still fair to see, but stricken, soon to fall and die ?


Elle ne comprend pas pourquoi il faut tout à coup faire ses bagages. Pauvre petite chose fragile, enfant dont les questions restent sans réponses. Elle s’exécute, croit encore que l’on va entreprendre un grand et beau voyage remplis d’aventures. Elle ne sait pas qu’elle laisse son enfance ici, que l’innocence va déserter sa vie pour toujours. Désormais, plus rien ne sera comme avant. Elle plie avec soin ses jolies robes, sans savoir qu’elle n’en portera plus la moitié. « Allons les filles, dépêchez-vous. » Tout allait trop vite. A peine réveillée par les rayons du soleil et le gargouillis des oiseaux, la douce Melian s’était vu prié d’empaqueter. Il fallait partir, vite, tout de suite, sans attendre. On ne répondait pas à ses plaintes endormies, personne ne prêtait attention à ces trois petits anges. « Où est Sigil ? » Disparue sa chère nourrice, tout comme les quelques domestiques à leurs services. Il ne restait plus personne dans la froide demeure qui était la leur. Ne s’entendait que l’affairement de ses parents, les pleurs de sa jeune sœur et ses propres paroles qui résonnaient dans le vide. Personne ne prête attention à elle, profite de cette inattention pour s’échapper, courir vers les étables et vers un nouveau cauchemar. Là, des hommes prennent possession des lieux, évaluent chevaux et poneys, décident des meilleurs éléments à garder. Elle fonce, passe entre les mailles, rejoins le box d’une petite créature que déjà on tente de faire sortir. « Non ! Ne prenez pas Myrtle, elle est à moi ! Non ! » Pleurs vain d’une enfant qui ne comprend pas. Ses supplications restent sans réponses. Elle sanglote dans l’encolure de l’animal, ses petites mains s’accrochant à sa crinière, refusant de lâcher. Fin de l’innocence, on jette aux oubliettes son enfance, son rire éclatant. Une main posée avec douceur sur son épaule la détache lentement de l’animal, vient l’enlacer avec force. Elle s’abandonne dans les bras de son père, le souffle coupé, ses pleurs redoublant. « Je suis désolé ma chérie, on ne peut pas garder Myrtle. » Elle n’ose plus quitter le refuse rassurant de ses bras, n’ose pas un regard dehors. Le monde s’est arrêté, ses couleurs se sont effacés. Ne reste plus que le froid et le pâle souvenir de jours meilleurs. Un murmure étouffé quitte sa bouche, vaine tentative pour comprendre, dernier essai de convaincre. « Pourquoi ? Est-ce qu’elle a fait quelque chose de mal ? » Autour d’eux, les hommes se sont arrêtés, mal à l’aise, le regard sur ce petit être triste, presque brisé. Elle supplie du regard, se frotte les yeux, un hoquet de sanglots la secoue. Le soupir de son père lui fait froncer les sourcils, son air soucieux, fatigué, ne la rassure pas. Elle ne comprend pas, reste figée dans ses bras, le regarde, attendant des explications. Il lui caresse le visage, redevient ce père doux et aimant. « Non ma douce. Myrtle n’a rien fait. » Il regarde les hommes tout autour qui reprennent leur besogne sans plus rien dire. « Mais certaines personnes pensent que papa a fait de mauvaises choses. » Elle ne comprend pas, interroge du regard. Aucune réponse ne viendra. Il se contente de l’embrasser sur le front et de se lever, la laissant misérable sur le sol. « Dis lui au-revoir. » Et juste comme ça son enfance prend fin. Elle ne reverra plus Myrtle, ne parcourra plus les étendues d’herbe en Eriamor, ne pourra plus monter à cheval chaque jour que les Dieux font. Adieu l’innocence et ses petits bonheurs.

▼▼▼

Loin des vertes plaines de son enfance, des étendues d’herbe infinies, du murmure du vent au creux de ses oreilles, elle étouffe. Prisonnière d’une froide demeure, adolescente en quête de liberté, elle profite de l’inattention environnante pour s’échapper, prendre son envol. Fille d’un des passeurs opérant sur le lac d’Ardlos, elle n’a aucun mal à se faufiler sur l’embarcation de fortune, plaide sa cause sans aucun mal. On ne refuse rien à ce joli minois, à ce sourire qui respire la vie. Le froid mordant lui brûle le visage, le vent assassin s’engouffre dans ses longs cheveux. Son regard brillant se pose sur la masse sombre qu’est Starkhaven, droit devant. Des étoiles plein les yeux, elle rêve du jour où elle pourra poser les pieds dans ce palais qu’elle devine somptueux, qu’elle espère à couper le souffle. Elle rêve Melian. Elle sait qu’en débarquant de l’autre côté de la rive, elle flânera  dans le marché, achètera des fleurs, quelques plantes peut-être. Elle sait qu’elle s’arrêtera devant le pont levis et n'osera pas le franchir. Elle restera là, bêtement, ses yeux scrutant chaque pierre, repérant ici et là un oiseau noir. Et puis elle partira, reprendra la barque qui la ramènera vers sa prison dorée, Thern et sa famille. Une journée sans surprises. Ou presque. Son esprit prévoit, espère mais c’est son cœur qui la guide, mène la danse. Elle est allée sur le marché, a acheté un bouquet de fleurs à la vielle marchande qu’elle connaît désormais bien. Et la voilà devant le pont-levis, admirant la cité encastrée dans sa terrible falaise. Elle ne baisse le regard que lorsque les eaux s’arrêtent et que le pont descend lentement. Alors elle s’en va à pas de louve, redescend jusque sur les berges et, au lieu d’attendre sagement le passeur, elle s’en va marcher, bordant d’abord la rive puis montant avec précaution vers les hauteurs. L’air s’engouffre dans ses poumons, lui brûle la gorge. Le vent lui pique les yeux, la fait se sentir en vie, lui permet de respirer à nouveau. Le souvenir lointain de ses plaines natales l’envahit. Les yeux clos, elle laisse le passé imprégner son âme et son cœur, voit distinctement ses chevaux, se souvient des longues promenades en compagnie de ses sœurs. Elle marche sans plus ouvrir les yeux, insouciante, inconsciente. Son pied bute contre une pierre, la réveille trop tard. Elle chute, sans rien pour se rattraper, son corps bascule en arrière et choit dans des bras fermes, vigoureux. Elle laisse échapper une exclamation de surprise avant que sa respiration ne se coupe. « Je vous tiens. » Murmure rauque à ses oreilles, deux mains posées sur ses fines hanches, corps chaud contre corps chaud. Ses joues gagnent en couleurs, elle retrouve l’usage de ses poumons, sa poitrine se soulève. Enfin dégagée de cette étreinte étrangère, elle se retourne, confuse, découvre le visage de son sauver, feint une révérence. « Désolée, je ne faisais plus attention à mes pas. » Le regard fuyant, elle ajuste son manteau gris, tente désespérément de lisser sa robe couleur lilas. Son bouquet dans les mains lui donne une contenance certaine mais pas assez d’assurance. « Plus de peur que de mal. » Un sourire gêné, plein de sincérité, le regard brillant de candeur, elle en oublierait presque à qui elle s’adresse. « Oh j’en oublie mes manières ! Votre altesse. » Nouvelle révérence, geste inutile, un peu maladroit. Elle l’entend rire, l’imagine peut-être, rougit de plus belle en se relevant. « Quel est votre nom ? » Décontenancée, elle hésite un bref instant, quelques secondes intenses où son regard azur la transperce, lit en elle. « Melian. Melian Windfields. » Pas de marque de respect, la simplicité même. Elle ne voit pas le prince Ravenstone mais un jeune homme de son âge à la main sûre, à la voix rassurante. « Marchons un peu ensemble Melian. » Il lui offre son bras, escorte inattendue, guide inespéré de ces hauteurs inconnues. Rencontre impromptue qui rendit sa journée plus belle et scella son destin à jamais. Jeu des Dieux, simples pions sur leur échiquier géant.

▼▼▼

La mort frappe sans prévenir, aveugle aux supplications, Irennos s’était invité dans leur demeure, ouvrant grande la porte. Ni Althion, ni Eilinel n’avait vu sa terrible ombre les entourer et les emmener au loin. Disparus les parents Windfiels. Adieu les dernières défenses. Du haut de ses 18 ans, elle regarde son monde changer, s’écrouler sous ses pas agiles. Les yeux rougis par des heures de pleurs, d’angoisse, elle sèche ses larmes à l’aide d’un mouchoir en tissu tâché, usé. Assise en retrait, sa sœur aînée garde le silence, statue de marbre insensible à la situation. La mort de leur père quelques mois plus tôt avait glissé sur sa peau. Celle de leur mère, récente, la laissait silencieuse, soucieuse. La cadette enlaçait Melian, présence rassurante autour de ses épaules. Désormais seules au monde, trois sœurs à qui la vie ne souriait pas, trois âmes désertées par les Dieux. Elle prie encore, implore Irennos d’être bon avec les siens, de ne plus lui enlever un autre être aimé. « Ce n’est pas le moment de fléchir. » La voix de Neyrin résonne, claque, ferme dans son ton, elle n’appelle aucun commentaire, ne souffre aucune contradiction. « Notre destin nous appartiens désormais. Et je sais exactement où le mettre à profit. » Énigmatique, le regard animé d’un feu nouveau, elle ne daigne pas lever les yeux vers ses cadettes qui la regarde, suspendues à ses lèvres. Melian n’ose s’imposer, consciente de sa condition précaire, du courroux dont sa sœur peut faire preuve contre elle. Trop effrayée à l’idée de la contredire, de faire un faux pas. Alors c’est Idril qui demande, ose braver le silence pesant, s’impose. « Sache que je ne resterai pas indéfiniment à vos côtés. » Elle brise les derniers bouts de cœur qui batte encore dans sa poitrine. Elle étouffe un sanglot, essaie d’être aussi forte que ses deux sœurs. Elle sait bien qu’Idril ne restera jamais. Esprit libre, son choix elle l’avait fait depuis longtemps. Et si Melian était en parfait désaccord avec ses choix, elle comprenait son besoin d’espace. « Il est temps de s’élever. J’irai dès demain parler aux Gloweye. J’ai une offre à leur proposer qu’ils ne sauraient refuser. » Un sourire vient déformer son visage et Melian sait que tout ira bien. Élevées dans l’idée de devenir quelqu’un, ces princesses ignorées, Neyrin a toujours été celle avec l’ambition la plus flamboyante. Stratège dans l’âme, elle buvait les paroles de leur mère, se nourrissait de ce besoin de savoir. Elle ne s’inquiète plus, ferme les yeux, ne veut plus penser aux malheurs qui s’abattent sur leur demeure et à son cœur saignant. Elle ne le sait pas encore, tandis que ses paupières se ferment, que son esprit divague et que le sommeil la guette, demain sera meilleur. Une nouvelle vie pour elle et ses sœurs. De nouvelles perspectives, un avenir plus brillant. Un avenir dont elle n’avait jamais rêvé, dont elle ne parlait jamais. Dès demain, la famille Gloweye leur prêterait allégeance. Alors commencerait le début d’une vie méritée, une vie volée qu'elles récupéreraient peu à peu, avec le temps.




_________________

The braids of her dark hair were touched by no frost, her white arms and clear face were flawless and smooth, and the light of stars was in her bright eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

and we lost faith in the arms of love

✧ Date d'inscription : 06/11/2016
✧ Messages : 738
✧ Localisation : Ilmrin par habitude, les Terres Gelées par besoin et Isandiel par les temps qui courent.
✧ Ordre des Aigles : du dégoût, à la mesure de celui qu'il porte pour les sirènes. Briseurs de corps et d'âme, il les maudit.


MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Mar 13 Déc - 17:28

ho ho ho ho
T'es bonne perv
rebienvenue chez toi, tu vas envoyer du pâté avec ce nouveau personnage
Bonne -fin- de rédaction de fiche, t'es déter ma parole :perv2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Mar 13 Déc - 17:33

Babyyyy ho

Re-bienvenue à la maisoooon. ho

Comme l'a dit le bro, t'es bonne blindé. perv Quel début de fiche, on en veut plus. :AH: Vivement faire des galipettes. :hum:

Par contre, tes gueuses de soeurs j'les pends. ho Mais pas toi, toi j't'aime bien. :OOO:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Mar 13 Déc - 18:08

Même rebienvenue n'est pas le bon terme mahaha

En tout cas hâte de voir comment tu vas finir cette fiche, j'ai lu tout le début et je suis charmé :mignon: Mais stop tentation sur mon brown
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Mar 13 Déc - 18:26

j'adore l'idée, c'est un beau personnage qui se profile. :OOO: rebienvenue et bonne chance pour ta fiche ! eddy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

A storm with skin

✧ Date d'inscription : 05/11/2016
✧ Messages : 393
✧ Localisation : perdue au milieu des flots ou à longer les côtes d'Istard. Installée depuis quelques temps sur une falaise tout près d'Isandiel
✧ Ordre des Aigles : elle s'est juré de représenter leur perte


MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Mar 13 Déc - 20:08

Rebienvenue chez toi avec ce personnage qui promet des choses fort intéressantes perv :mimi:
Bonne rédaction cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Mar 13 Déc - 20:30

t beaune
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Mar 13 Déc - 22:09

SEXY SEXY. :whaa:
bon, je sens que je vais essayer de te marier à mon fils :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Life is not a song, sweetling.

✧ Date d'inscription : 13/12/2016
✧ Messages : 53
✧ Localisation : thern / starkhaven
✧ Ordre des Aigles : la peur anime son cœur à la simple mention de ce nom. elle comprend leur besoin de sang tout en le condamnant.


MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Jeu 15 Déc - 0:40

ROH mais merci mes poulpes chéri cute sniff I love you
Vous êtes beaux.

WIL mon amour kiss
Je les laisserai pas te faire du mal mes méchantes soeurs ho

_________________

The braids of her dark hair were touched by no frost, her white arms and clear face were flawless and smooth, and the light of stars was in her bright eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Jeu 15 Déc - 1:35

t'es baune, keira est perfection nein
vous me vendez du rêve les trois sœurs russe
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The sea calls us home

✧ Date d'inscription : 20/11/2011
✧ Messages : 192
✧ Localisation : la forteresse blanche d'Isandiel et ses plages de sable fin.
✧ Ordre des Aigles : enfant de l'océan, elle ne peut résister à son doux et lointain appel...


MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Jeu 15 Déc - 20:07

fesse fesse fesse

_________________


Why do you weep? What are these tears upon your face? Soon you will see, all of your fears will pass away. Safe in my arms... You're only sleeping...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Life is not a song, sweetling.

✧ Date d'inscription : 13/12/2016
✧ Messages : 53
✧ Localisation : thern / starkhaven
✧ Ordre des Aigles : la peur anime son cœur à la simple mention de ce nom. elle comprend leur besoin de sang tout en le condamnant.


MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Ven 16 Déc - 23:03

:lyara: sisi du rêve.
(ptin merci, keira se fait souvent incendier, ça me fais plaisir de voir de l'amour pour elle I love you )

sont belles tes ptites fesses à toi perv

_________________

The braids of her dark hair were touched by no frost, her white arms and clear face were flawless and smooth, and the light of stars was in her bright eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Sam 17 Déc - 1:20

Rebienvenue chez toi.
J'ai buggé sur le gif de ton profil, elle me perturbe à tourner comme ça geu
Revenir en haut Aller en bas
avatar

their blood on my hands

✧ Date d'inscription : 29/07/2016
✧ Messages : 606
✧ Localisation : Naviguant sur les mers, il jette l'ancre le plus souvent à Isandiel et à Mirilith.
✧ Ordre des Aigles : Capitaine du Souverain, Général gradé à la tête d'un équipage important de pêcheurs


MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Sam 17 Déc - 11:57

Méchantes soeurs non mais oh ! o
C'est la traitresse qui pactise (et pas que :hum: ) avec l'ennemi

_________________


From the truth of a thousand lies
I must forget this feelings who caught my body and soul. Keep my word to save this sister who waits far away. Forget you. your lips. your smile. your love. To kill those who betrayed me and protect my blood. Farewell Lyara.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   Sam 17 Déc - 12:20

“ TU ES VALIDÉ ”

félicitations tu fais parti de l'aventure !

Oh yeah, Melian si mimi avec son poney et si sexual avec Wil et les trois bitches qui vont s’élever dans la société, c'est vraiment parfait. perv
Bref, je t'aime vous êtes belles. J'ai hâte de vous voir en action :fall:



Tu peux donc désormais te promener librement sur le forum, tel un voyageur en quête d'aventures toujours plus palpitantes les unes que les autres ! Si tu as soif de RPs et de nouvelles rencontres, nous te conseillons d'ouvrir ta fiche de liens, histoire de pouvoir papoter lien avec les autre membres validés du forum. N'oublie pas de poster ton sujet récapitulatif de RPS en passant par ici.

Nous t'encourageons à venir flooder dans la partie faite pour (ici on aime bien les gens bavards ) et également à participer à la vie de la CB (il y aura toujours quelqu'un pour t'accueillir dignement yeah). Mais attention à ne jamais négliger la partie jeu

BON JEU ET BONNE AVENTURE SUR BATB !

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (melian) my kingdom is turning to ash.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(melian) my kingdom is turning to ash.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Règne animal / The Animal Kingdom
» [Seinen] Kingdom
» Kingdom Hearts Rpg Maker MV Android Les Univers Parallèles
» Royal Navy (United Kingdom)
» La tenue Cam de quelle armee

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MERMAID GRACE ::  :: Le serment d'allégeance :: Bienvenue en Eador-