AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (daryun) we are our choices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

their blood on my hands

✧ Date d'inscription : 29/07/2016
✧ Messages : 587
✧ Localisation : Naviguant sur les mers, il jette l'ancre le plus souvent à Isandiel et à Mirilith.
✧ Ordre des Aigles : Capitaine du Souverain, Général gradé à la tête d'un équipage important de pêcheurs


MessageSujet: (daryun) we are our choices   Sam 5 Nov - 19:53

“ Daryün Nosgard ”

It's the choices that make us who we are
I. Introduction

NOM : Nosgard, la plus importante famille vassale des Whiteshore. Ce nom lui permet de vivre très aisément, de voyager et de rencontrer les nobles d'Eador. Il l'oblige aussi à respecter certaines règles et à obéir à ses seigneurs.PRÉNOM : Daryün, un prénom choisi par sa mère, qui sonnait doux à ses oreilles et qu'elle a presque imposé à son mari pour leur premier né NAISSANCE Né au printemps 1315, le garçon fut un véritable cadeau du ciel pour ses parents qui attendaient avec impatience d'accueillir leur premier enfant. RACE : Humain jusqu'au bout des pieds et fier de l'êtreTITRE OU PROFESSION :A la tête de la famille Nosgard, vassal des Whiteshore et pêcheurs de l'Ordre des Aigles. Il est également l'ancien pupille de Domerick, une position dont il était fier autrefois et qui pèse maintenant sur ses épaules comme un fardeau.STATUT MATRIMONIAL : Célibataire depuis toujours, non pas que ça le dérange, mais certains voudraient le voir marier pour assurer la descendance des Nosgard. Lui n'est pas prêt à se caser, il aime bien trop la liberté.FAMILLE : Nosgard LIEU DE RÉSIDENCE :Les collines verdoyantes du Kalenhaad, à la limite du désert Nogrod, dans la riche demeure familiale. Toutefois, il est le plus souvent sur son navire, Le Souverain, écumant les mers pour l'Ordre. GROUPE : Yros



II. LE CHANT DES SIRÈNES

Né dans une famille aimante, Daryün a vécu les premières années de sa vie au coeur des collines du Kalenhaad jusqu'à ses huit ans, âge auquel son père décida malgré lui de l'envoyer à Mirilith afin qu'il y suive la formation de chevalier auprès des Whiteshore.

Devenu page puis écuyer de Domerick, le garçon a grandi à ses côtés, fier de sa position, jusqu’à ses dix-neuf ans lorsqu'il est officiellement devenu chevalier et épée-lige des Whiteshore, comme son père avant lui.

Durant ces années, il n’a jamais oublié de revenir régulièrement voir sa famille et plus particulièrement sa sœur, née l’année précédant son départ. Il la considère comme le joyau de la famille. Même aujourd’hui, il essaye de lui rendre visite le plus souvent possible et espère la marier bientôt pour la protéger de l’influence malfaisante des Whiteshore.

Après avoir été adoubé, Daryün s’est engagé comme marin sur l’un des bateaux marchands des Whiteshore. Amoureux de la mer, il a savouré ces années de liberté d’autant plus que grâce à son titre de noblesse, il a privilégié d’un traitement de faveur de la part de son capitaine. Il est ensuite devenu second avant de devenir capitaine à vingt-six ans.

Ses vingt-et-un ans à peine célébrés, son père fut retrouvé mort dans les bois entourant la demeure familiale. On déclara qu’il avait été attaqué par des brigands pendant sa balade hebdomadaire. Mais Daryün apprit quelques semaines plus tard qu’il avait en réalité été tué par les hommes des Whiteshore.

En effet, son père, au service de l’Ordre des Aigles, avait essayé de se soulever et de dénoncer le commerce des Whiteshore. Pour protéger sa femme et ses enfants, il avait fait confiance à l’un de ses vieux amis, également vassal des seigneurs de Mirilith. Il fut cependant trahi et tué avant d’avoir pu dire un mot.

Revenu pour enterrer son père, Daryün fut aussitôt contacté par Domerick qui lui posa un ultimatum : protéger sa famille en reprenant la place de son père, ou les voir mourir avant d’être lui-même exécuté pour trahison. Le jeune homme n’hésita pas longtemps et entra dans l’Ordre.

Depuis la mort de son mari, sa mère s’est terrée dans le mutisme et semble presque sans vie. Les seuls moments où elle s’anime sont ceux où elle voit son fils, mais elle reste enfermée dans la demeure familiale le reste du temps et n’en sort que pour faire une promenade annuelle en souvenir de son mari.

Daryün est soumis à l’emprise de Domerick et de la famille Whiteshore. Bien plus que simple vassal, il doit obéir aveuglement aux ordres sous peine de mettre sa vie et celle de sa famille en danger.

Sa position de vassal des Whiteshore lui permet au moins d’avoir une bonne position au sein de l’Ordre. Pêcheur au service des Aigles, il est également capitaine du Souverain, navire flambant neuf que Domerick lui a confié il y a deux ans.

Officiellement, le navire embarque des marchandises entre Mirilith et le reste d’Eador, bien qu’il pose l’ancre le plus souvent à Isandiel ou à Eriamor.

Officieusement, Daryün est à la tête de l'un des principaux équipages de Pêcheurs appartenant à l’Ordre et il transporte régulièrement des sirènes ou des tritons jusqu’à Mirilith, puis va livrer le sang aux Saigneurs d’Eador en le dissimulant dans ses cales.

Daryün s’appuie beaucoup sur son second et profite de ses nombreux voyages pour présenter ses respects aux familles nobles d'Eador. Se servant de l’influence des Whiteshore, il essaye de se faire des alliés dans toutes les régions d’Istard et d'Ethen.

Le jeune Nosgard ne déteste pas le peuple de l’eau, mais il ne l’apprécie pas non plus. Il les chasse plus par obligation que par réelle haine, mais ce petit marché lui permet de gagner beaucoup d’argent et de satisfaire Domerick. La plupart du temps les autres pêcheurs de l’Ordre lui apportent les sirènes et il a alors pour mission de les ramener au QG des Aigles, même s'il lui arrive parfois de mener lui-même la traque.

Daryün aime l’océan, aujourd’hui encore plus qu’avant. En mer, il a presque l’impression d’être libre de ses mouvements et il déteste particulièrement mouiller au port de Mirilith.

Il n’a plus la moindre confiance ou loyauté envers les Whiteshore mais il joue le jeu habilement, pour ne pas éveiller les soupçons, cherchant le bon moment pour se libérer de ses chaînes.

Ambitieux JoueurSûr de luiAutoritaireProtecteurHypocrite - Loyal envers sa famille - Charmant



 



III. SOUS L’OCÉAN

PSEUDO : AerinPRÉNOM : Sandra ÂGE : vingt et un ans FRÉQUENCE DE CONNEXION : Quasiment tous les jours COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : J'ai aidé à le créer  What a Face VOTRE AVIS SUR CE DERNIER :  :mimi: PERSONNAGE : inventé AVATAR : Lorenzo RichelmyCREDITS : fassylover DERNIER MOT ? :  :fou:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

their blood on my hands

✧ Date d'inscription : 29/07/2016
✧ Messages : 587
✧ Localisation : Naviguant sur les mers, il jette l'ancre le plus souvent à Isandiel et à Mirilith.
✧ Ordre des Aigles : Capitaine du Souverain, Général gradé à la tête d'un équipage important de pêcheurs


MessageSujet: Re: (daryun) we are our choices   Sam 5 Nov - 19:58

“ Il était une fois... ”

Sometimes you just have to leave with the waves

Test rp


SUJET 1 - Votre personnage est sur la place du marché de sa ville, il voit au loin une foule. Sur l'estrade deux hommes encapuchonnés de soieries bleues montrent à la foule en délire une créature aquatique étrange enfermée dans un énorme cercueil de verre rempli d'eau. Ils vantent son sang comme ayant des vertus thérapeutiques. Que faites-vous ?





Après des jours en mer, Eriamor se dessina enfin à l’horizon et Yros, de toute sa hauteur, accueilli les marins lorsqu’ils arrivèrent à ses pieds. Le soleil venait de se lever et l’aube, glaciale à cette époque de l’année, laissait apparaître ses couleurs chaudes. Laissant le Souverain derrière lui, Daryun quitta le port pour pénétrer dans la ville. Ses matelots avaient quartier libre jusqu’au soir, la plupart dormiraient jusqu’au zénith puis iraient écumer les tavernes du quartier jusqu’à ce que le soleil se couche et qu’il faille repartir. Le capitaine les avait pourtant prévenus, ils devaient être capable de charger les cales au milieu de la nuit et discrètement, à moins qu’ils ne veuillent repartir à pied à Mirilith. Le jeune Nosgard ne s’attendait pas à ce que tous écoutent ses ordres et boivent modérément, mais il saurait refroidir les quelques soulards qui seraient incapables de faire leur travail le moment venu.

L’esprit ailleurs, Daryun progressa dans les rues d’Eriamor sans vraiment regarder autour de lui. Pour une fois, il n’avait aucun noble à saluer, aucun membre de l’Ordre avec qui s’entretenir. Sa seule mission était de s’assurer que le chargement de la livraison se passerait correctement et dans le plus grand secret. Personne ne devait voir ce que le Souverain garderait en son sein jusqu’à Mirilith, il avait ordre d’éliminer tout témoin un peu trop curieux qui mettrait son nez dans les affaires des Aigles. Le jeune capitaine avançait donc l’esprit préoccupé, passant d’une allée à une autre à mesure qu’il s’enfonçait vers le cœur de la ville. S’il rechignait à tuer des innocents, il n’hésiterait pas à se débarrasser de quelques téméraires qui s’approcheraient un peu trop près. Sa sécurité et celle de ses marins étaient en jeu. Toutefois, il espérait qu’il n’aurait pas à intervenir et que tout se passerait bien.

Après quelques minutes de marche, son chemin déboucha sur une grande place encombrée d’étales et de petites boutiques ambulantes. L’odeur alléchante des produits de tout Eador flottait dans l’air, mais c’est le rassemblement au centre du marché qui attira son attention. La foule était si importante que le capitaine était incapable de voir ce qui retenait l’attention de temps de monde. Curieux, Daryun se faufila entre les habitants. Il l’entendit avant de le voir. « …ang fait des miracles ! Approchez, venez voir la créature ! » Déjà il n’écoutait plus, il connaissait trop bien ce discours pour prêter plus attention aux deux hommes qui se tenaient sur l’estrade, vêtus des longues capes bleues caractéristiques de l’Ordre. Ses yeux ne pouvaient se détacher du demi-poisson. D’une pâleur anormale, des nageoires à la place des jambes, la créature dévisageait l’assemblée devant elle d’un œil morne, aucune trace de peur dans ses yeux, mais de la résignation. Elle avait surement déjà passé des mois, effrayée, dans l’incapacité de se défendre, et depuis elle avait abandonné le combat. Daryun avait déjà vu ce regard éteint chez certaines sirènes qu’il embarquait dans la cale du Souverain. Après qu’on leur ait prélevé du sang, rares étaient les créatures qui continuaient à se battre, au mieux, avaient-elles seulement la force d’avoir peur. Peut-être qu’un jour, lassé de son combat muet contre Domerick, vaincu, il aurait lui-même ce regard. La peur, glacial et sourde, s’insinua au creux de son ventre. Jamais. Il s’interdisait de baisser les bras, il gagnerait sa liberté et celle de sa fille, quitte à tuer jusqu’au dernier des Whiteshore s’il le fallait. Fuyant cette vision de malheur, il fit demi-tour à la recherche d'une taverne. Une chope de bière ne lui ferait pas de mal finalement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(daryun) we are our choices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MERMAID GRACE ::  :: Le serment d'allégeance :: Bienvenue en Eador-