AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ellenwae Ravenstone • "Born to be wild, raised to be wise."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


✧ Date d'inscription : 04/04/2018
✧ Messages : 12
✧ Localisation : Starkhaven, dans le Palais Royal
✧ Ordre des Aigles : La peur accompagne ce murmure quand elle ne comprends pas le déchainement des Hommes à l'égard de Créatures qui la fascinent.


MessageSujet: Ellenwae Ravenstone • "Born to be wild, raised to be wise."   Mer 4 Avr - 20:38

“ Ellenwae Ravenstone ”

"La sagesse commence dans l'émerveillement"
I. Introduction

NOM : Ravenstone. Un nom que je porte avec la fierté due au rang qu'il m'offre et ce, malgré les regards emplis de défiance. PRÉNOM : Ellenwae. Je tiens ce prénom d'un dérivé de celui de sa mère. NAISSANCE On dit que je suis née le jour où les Roses du jardin royal ont montré leurs pétales, un jour de printemps de l'an 1317. RACE : Humaine. Si je suis fille des eaux du lac d'Ardlos, je ne possède nullement les attributs de ces êtres qui me fascine. TITRE OU PROFESSION : Princesse des Terres d'Ethen. Un titre que je ne prend guère à la légère et que je porte avec grande classe sur mes frêles épaules. Je suis également la Muse des serviteurs d'Yllienna. Beaucoup tendent à dire que je suis fille de Velnen et de Nyiël tant ma beauté grandissante et naturelle fait parler à travers Ethen. STATUT MATRIMONIAL : Célibataire. Fille et sœur de Roi, mon mariage se devra d'être avantageux pour notre maison. Les battements de mon cœur ne sauraient succomber à des sentiments qui me porteraient préjudice. FAMILLE : Fille de Willas II et d'Ellendor Ravenstone, je suis princesse de cette nouvelle dynastie créée par mon grand-père. Aînée de la famille, j'ai un frère, Wilmaer, et deux jeunes sœurs encore bercées par l'insouciance de l'âge. Notre oncle et son épouse nous ont également offert deux cousins demeurant à nos côté et nous avons également des liens de sang avec les Hilltop, famille de naissance de notre mère. LIEU DE RÉSIDENCE : Starkhaven. Forteresse nichée dans les montagne et surplombant le lac d'Ardlos, elle est le bastion de l’entièreté de ma vie. ALLÉGEANCE : Autrefois loyale à mon défunt père, je suis aujourd'hui dévouée à mon frère, le Roi Wilmaer Ier. Ma vie est sienne. GROUPE : Velnen.



II. LE CHANT DES SIRÈNES

I. Dévouement, Loyauté. De toutes les vertus, ce sont celles qu'Ellenwae place en première position. Jamais au grand jamais elle ne saurait trahir et pardonner la trahison. Son allégeance va à sa famille et plus particulièrement à son frère qu'elle souhaite ardemment aider dans cette lourde tâche que représente la royauté et le port de cette couronne. | II. Grâce. La première née de Willas II est pourvue d'une beauté qui égale sans peine celle de sa mère et qui porte sa réputation à travers Ethen. Son port de tête altier et sa silhouette svelte lui confère des airs de nymphe qui inspire bien des peintres et des bardes qui composent de longues ballades pour faire éloge à sa grâce. | III. Pureté. Vertueuse, l'âge avancé de la jeune princesse pourrait laisser penser qu'elle aurait déjà pu s'offrir à un jeune jouvenceau et pourtant, son vœu de chasteté, elle l'a conservé avec soin et sagesse. Le prix de son mariage n'en sera que plus grand et son époux n'en sera que plus honoré. | IV. Bienveillance. Le déchirement de sa famille fut un fardeau bien difficile à porter. La rancœur de sa mère à l'égard de son père, la défiance de Wilmaer envers les siens à son ascension, les doléances de sa jeune sœur au nouveau Roi... Bien des choses qui furent difficiles à accepter et que la brune prit toujours avec une bienveillance presque candide. Pourtant, c'est en paraissant toujours détachée qu'elle essaya de ressouder les siens. | V. Instruite. De son père, elle a appris la géographie. De sa mère, la politique et la gestion d'un état. De son frère, elle appris la droiture et l'honneur des Hommes. Des livres, elle étudia cette race incroyable qu'est les Sirènes. | VI. Muse. De musique et d'arts, la vie d'Ellenwae fut toujours remplie. Sa voix pure s'élevait autrefois dans des prestations devant l'ensemble de la Cour de Starkhaven, apaisant les maux et faisant oublier aux hommes les rancœurs qui habitaient leur cœur. Les serviteurs d'Ylienna, célébrant leur déesse, sont rejoints lors de célébrations annuelles par la Princesse qui déclare son amour pour les arts en jouant de la harpe ou en offrant un poème. | VII. Aventure. Loin d'être précieuse et malgré la fragilité de sa stature, elle n'hésite pas à partir dans de grandes et longues chevauchées à travers le Royaume. Ellenwae est curieuse de tout et désireuse de comprendre l'autre. Elle ne craint ni les eaux, ni le sable du désert. Depuis son plus jeune âge, elle va se baigner dans le lac Ardlos, ayant rencontré à de multiples occasions ceux qui trouvaient refuge dans ces abysses et possédant des écailles sur le bas de leur corps. | VIII. Douceur A l'écoute de l'autre, la Princesse possède une grande empathie et se montre toujours douce à l'égard de ceux qui ont son attention. Consciente du pouvoir que possède le peuple dans la stabilité du Royaume et la conservation de la couronne par sa famille, il n'est pas rare de la voir aller à la rencontre des petites gens afin d'écouter leurs doléances et la rumeur qui grandit dans les chaumières pour toujours mieux en informer qui de droit et essayer de préserver l'équilibre instable du Royaume. | IX. Nature. Persuadée que les arbres et les fleurs l'entendent et la comprennent, il n'est pas rare de trouver Ellenwae dans les Jardins Royaux, confiant ses plus secrètes pensées et tourments à ces fruits du Dieu Velnen. | X. Sourire. C'est là sa plus belle qualité. Toujours, Ellenwae affrontera les épreuves qui se mettront sur sa route avec le sourire, persuadée qu'il pourra la sauver de bien des maux. | XI. Magie. Si elle croit en les divreses divinités qui ont façonné le monde, Ellenwae croit aussi en la magie. Sans le savoir réellement, elle fait partie de la rare classe des Perceptibles, ressentant de manière plus intense les flux de cette force inexplicable.



III. SOUS L’OCÉAN

PSEUDO : Enaira. PRÉNOM : Ariane. ÂGE : Sur les 26 ans bientôt. FRÉQUENCE DE CONNEXION : 5j/7 environ. COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : Ceci est un DC. VOTRE AVIS SUR CE DERNIER : Vraiment, un perle sous estimée. PERSONNAGE : Indéfini. AVATAR : Astrid Bergès-Frisbey. CREDITS : Tumblr. DERNIER MOT ? : Je vous aime ♥️.

Pour aider le staff :
Code:
<c>ASTRID BERGES-FRISBEY</c> - Ellenwae Ravenstone

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 04/04/2018
✧ Messages : 12
✧ Localisation : Starkhaven, dans le Palais Royal
✧ Ordre des Aigles : La peur accompagne ce murmure quand elle ne comprends pas le déchainement des Hommes à l'égard de Créatures qui la fascinent.


MessageSujet: Re: Ellenwae Ravenstone • "Born to be wild, raised to be wise."   Mer 4 Avr - 20:39

“ Il était une fois... ”

"Wise is the strenght of the weak"

Histoire ou test rp

Les fleurs du jardin de Starkhaven avaient entendu son premier cri. Faisant craquer les bourgeons, elles avaient montré la pure couleur de leurs pétales au grand jour, approuvant dès lors la naissance de cette enfant fragile et chétive d’aspect, faisant d’elle une enfant de Velnen car le Dieu, dans sa grande miséricorde, semblait dès lors poser son regard sur cette héritière d’un royaume inconstant. Si le sexe faible de l’enfant fut accueilli par quelques déceptions, ni le Roi, ni la Reine ne furent touchés par ce fait, tous deux aimant leur enfant au premier regard qu’elle leur accorda. Chérie et choyée, la fille de Willas II fut accueillie par le Royaume comme une bénédiction, assurance d’un futur radieux.

Il ne fallut guère longtemps pour qu’Ellendor Ravenstone ne mette au monde un fils. Un peu plus d’une année après sa propre naissance, la princesse accueillit son frère, incapable de comprendre les conséquences d’une telle naissance, n’ayant pas conscience de la sienne. Wilmaer a toujours fait partie de sa vie, d’aussi loin qu’il lui est donné de s’en souvenir. Tout comme la première sœur qu’il lui fut offerte, ainsi que la seconde. La fratrie Ravenstone pouvait se targuer de bien des avantages et les quatre petites années qui séparaient l’aînée de sa benjamine en était un de taille dans ce qui était jeux et entente. L’avenir prouva cependant que tout ceci ne fonctionnait durablement que durant l’enfance.

Ellenwae eut la chance d’être née la première. D’être cette enfant chérie de son père et de sa mère, qu’importe la situation. Enfant, elle aimait jouer avec son jeune père à travers la forteresse creusée dans la montagne. Princesse choyée et adorée par tous, elle était cette jeune chipie aussi libre que l’air, aussi sauvage que les monts les plus hauts, aussi maligne qu’un corbeau. Son grand-père, le Roi Willas Ier, était souvent dérangé par ses entrées impromptues dans le moment le moins opportun pour la gestion de l’état et, pourtant, jamais n’avait su hausser le ton avec cette petite fille qu’il reconnaissant comme le plus héritage que son fils avait pu avoir. Et le Prince Willas en avait conscience, accompagnant toute visite protocolaire de cette enfant qui savait faire chavirer le cœur le plus accroché.

En grandissant, la beauté éclatante de la jeune princesse se révéla, à l’image de la rose qui, timidement, s’ouvre. Ses apprentissages se firent principalement autour des convenances qu’une jeune dame de haut rang devait connaître ainsi que dans l’art de tenir une conversation savante sans trop en dévoiler. Enfin, dès lors qu’elle sut manier les mots, Ellenwae avait écrit ses premiers poèmes, déclarant son amour pour les fleurs, la nature, mais aussi en écrivant quelques odes à ses parents et sa famille, employant des termes justes et ouvrant son cœur sur une feuille de papier. Puis, apprenant la musique, ce fut à travers un chant clair et pur qu’elle exprima tout ceci, s’accompagnant de la harpe que ses parents avaient fait fabriquer pour elle pour son huitième anniversaire. Evidemment, en princesse accomplie, elle apprit également l’art de la broderie et celui de la lecture. Ce furent d’ailleurs à travers les lectures que sa curiosité naissante trouva bon nombre de réponses. Si l’histoire du royaume lui fut enseignée principalement par son père et son grand père, celle du monde des eaux, ce mythe avéré vrai, lui fut offerte dans les vieux livres de la bibliothèque de Thern.

Son frère, lui, apprenait l’art de combattre, l’art de la guerre et de la stratégie militaire. Elle ne pouvait dès lors plus passer grand temps à ses côtés et, quand bien même il leur arrivait de devoir siéger à la même table, l’envie se lisait dans le regard de Wilmaer. Pas celle d’être à la place de cette sœur aînée belle comme le jour, mais celle d’avoir su obtenir les faveurs et l’amour d’un père qui était dur avec lui. Quant à ses jeunes sœurs, elle s’évertuait à les rendre à son image en vain, constatant bien rapidement la légèreté qui animait les jeunes cadettes de la famille. Pourtant, en son cœur, elle les aimait tous autant les uns que les autres, se protégeant en ne le montrant guère.

Grandissant, elle découvrit les terres d’Ethen dans leur ensemble, se rendant dans chacune des cités, rencontrant toutes les nobles familles qui étaient vassales de sa famille. Sa beauté séduisait les fils, ensorcelait les gens mais jamais proposition de mariage n’avait atteint ses oreilles. Pourtant, nombreuses alliances furent proposées mais, aux yeux de Willas Ier, la favorite de ses petites-filles méritait toujours mieux. Abattant les frontières, elle voyagea également aux côtés de sa famille en terres d’Istard, rencontrant Whiteshore et Silvershell, dansant avec la grâce accordée par les Dieux dans bien des bals et rencontrant toute sorte d’amis.

Quand elle eut 22 ans, elle eut la tristesse de voir son grand-père mourir de la dureté de l’âge. La vie était ainsi faite, de joie et de tristesse. Son père lui succéda et les cérémonies se succédèrent en son honneur. Elle le savait, son mariage et la séparation qui lui en coûterait serait des plus difficiles. Mais surtout, elle avait autre chose à accomplir avant que cela n’arrive. Son père s’était détourné de son épouse, sa mère, préférant les femmes de petite vertu. Bien des fois, Ellenwae avait tenté de lui parler de ce mal qu’il causait à sa famille sans qu’aucune conséquence ne soit tirée de cet enseignement. Puis, se faisant plus proche de sa mère, elle avait également pu observer la manière dont cette dernière évinçait son père du pouvoir qui lui était légitime, prenant des décisions importantes sans l’informer, essayant de préserver Wilmaer, de l’investir davantage dans son devoir de prince. Impuissante, elle avait assisté à ce désastre familial, jusqu’à imaginer le pire.

C’était un jour d’été de l’an 1342. Alors qu’une maladie semblait atteindre les enfants, un autre mal avait rongé la jeune Princesse, fleur d’Ethen. Un mal qui en appelait un autre. Ses forces l’abandonnaient peu à peu, autant que sa capacité à survivre à ces conflits familiaux. Le désir de mettre un terme à ses souffrances s’était fait sentir et, sur cette pensée sinistre, elle s’était levée à l’aube, se dirigeant vers le lac d’Ardlos sans garde, seule. Vêtue d’une simple robe de lin blanche, l’innocente avait alors pénétré les eaux noires du lac, se laissant aller dans une immersion complète, bercée par le flot de ces abysses dans lesquels elle se laissait sombrer. Elle aurait dû mourir, ce jour-là. Pourtant, des profondeurs du lac, un triton avait surgi. Sa nageoire aux écailles cuivrées fut la dernière image que les yeux de la princesse surent capter. Nullement son visage. Quand elle se réveilla, sur les berges du lac, trempée, un jeune homme se tenait à ses côtés, faiblement vêtu. De ce qu’elle connaissait des tritons, elle sut dès l’instant où son regard s’était posé sur lui que c’était lui son sauveur. La matinée entière, il resta auprès d’elle, discutant, cherchant à comprendre son geste. Quand il comprit son mal, il s’était entaillé la main, tendant vers elle cette blessure, lui assurant que son sang la sauverait, qu’il guérirait le mal qui la possédait, qu’il lui rendrait ses forces. Longtemps, elle chercha à se soustraire à ceci et ce fut finalement dans la rage d’un désespoir certain qu’elle laissa ses lèvres rencontrer la main du jeune homme, laissant le liquide pourpre glisser sur sa langue, dans sa gorge, une larme aussi pure que son âme glissant le long de sa joue.

De cet évènement, nul ne fut au courant à Starkhaven. Inquiets de sa disparition, Ellenwae avait menti à ses proches, leur assurant qu’elle avait laissé les flots l’emporter jusqu’à épuisement et que la route en suivant la berge avait été longue et difficile. Bien des fois, elle s’était réfugiée auprès du lac, cherchant dans les fonds de cette eau douce les reflets cuivrés de cet être à qui elle devait sa guérison miraculeuse. Comme une promesse, elle avait juré silencieusement aux eaux du lac qu’elle ne tomberait plus si bas, qu’elle resterait aussi haute que l’honneur lui offrait de l’être. En parallèle, elle accusa l’Ordre mystérieux des Aigles de se montrer barbare à l’égard d’un peuple qui méritait sa place en ce monde autant que les Hommes.

L’an 1344 se montra long et difficile en bien des points. Présente à la cérémonie de la fonte des glaces à Thern, elle vécut de plein fouet les événements barbares qui firent la renommée de ce triste chapitre au cœur du royaume. Désireuse d’aider, elle était, elle-même, passée sous la glace, son corps tristement chahuté par les eaux glacés. Alors qu’elle avait essayé de remonter, à de multiple reprise, ses mains peinaient à retrouver le trou qu’elle avait créé, ne rencontrant que la glace épaisse, l’empêchant de respirer. Les tritons et les sirènes, se vengeant de Hommes, en entrainaient bon nombre dans les profondeurs et alors qu’elle pensait son sort semblable aux autres, les écailles cuivrées du triton lui apparurent. La guidant, il s’échappa dans les profondeurs tandis qu’elle sortait la tête des eaux, extirpée rapidement par les gardes Ravenstone, puis réchauffée par les bras de son père qui avait bien cru la perdre. Après cela, elle avait accompagné sa famille à Isandiel pour le tournoi du Roi organisé en l’honneur de la famille Silvershell. Se délectant des joutes, elle avait également apprécié le bal.

Les pluies diluviennes s’abattirent sur le royaume, noyant les récoltes, gonflant les eaux du lac, refermant Starkhaven sur elle-même. Etait-ce l’humidité qui avait fini par emporter son père ? Ellenwae le pleura, seule fille larmoyante capable d’aimer cet être qui avait répugné tous les autres membres de sa famille. Pourtant, rapidement, ce fut à son frère de monter sur le trône et, non content de le faire, il reprit les rênes du royaume d’une main de fer, à l’image du Prince Noir qu’il était auparavant. Pourtant, à l’heure des révélations, l’équilibre du monde entier semble menacé et c’est dans le chaos que la princesse cherche à renouer les liens familiaux avant qu’il n’y ait plus rien à sauver.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

their blood on my hands

✧ Date d'inscription : 29/07/2016
✧ Messages : 633
✧ Localisation : Naviguant sur les mers, il jette l'ancre le plus souvent à Isandiel et à Mirilith.
✧ Ordre des Aigles : Capitaine du Souverain, Général gradé à la tête d'un équipage important de pêcheurs


MessageSujet: Re: Ellenwae Ravenstone • "Born to be wild, raised to be wise."   Mer 4 Avr - 22:27

Elle est là !! Elle est belle !! Elle... soeur de traître willy
Re-Bienvenue ! Ca fait trop plaisir de te voir avec ce second personnage ! J'ai hâte de lire :hug:

EDIT : Je suis pas venue avec le bon compte, mais je vais adorer te détester, comme le reste de ta famille pretty

_________________


From the truth of a thousand lies
A look in somebody's eyes, to light up the skies, to open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 08/03/2018
✧ Messages : 26


MessageSujet: Re: Ellenwae Ravenstone • "Born to be wild, raised to be wise."   Mer 4 Avr - 23:24

Eh bien moi, je l'aime déjà!

Merci d'avoir choisi ce perso! Et avec cet avatar!

Si tu as des questions, je suis là!

Mille mercis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 08/07/2017
✧ Messages : 102
✧ Localisation : Quelque part entre les collines de Kalenhaad et la ville d'Eriamor.
✧ Ordre des Aigles : Elle ignore qui ils sont réellement, ni quelles sont leurs véritables intentions. Elle n'a rien contre eux pour le moment


MessageSujet: Re: Ellenwae Ravenstone • "Born to be wild, raised to be wise."   Jeu 5 Avr - 8:20

Re-bienvenue némé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Life is not a song, sweetling.

✧ Date d'inscription : 13/12/2016
✧ Messages : 83
✧ Localisation : thern / starkhaven
✧ Ordre des Aigles : la peur anime son cœur à la simple mention de ce nom. elle comprend leur besoin de sang tout en le condamnant.


MessageSujet: Re: Ellenwae Ravenstone • "Born to be wild, raised to be wise."   Jeu 5 Avr - 10:57

I love you yay, une amie !

_________________

❝ The pain might fade but the scars will remain. ❞ for she is a fair maiden, fairest lady of a house of queens. when i first looked on her and perceived her unhappiness, it seemed to me that i saw a white flower standing straight and proud.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Life is not a song, sweetling.

✧ Date d'inscription : 13/12/2016
✧ Messages : 83
✧ Localisation : thern / starkhaven
✧ Ordre des Aigles : la peur anime son cœur à la simple mention de ce nom. elle comprend leur besoin de sang tout en le condamnant.


MessageSujet: Re: Ellenwae Ravenstone • "Born to be wild, raised to be wise."   Jeu 5 Avr - 19:26

“ TU ES VALIDÉ ”

félicitations tu fais parti de l'aventure !

Contente de te voir t'épanouir avec un autre personnage I love you surtout que la douce Ellenwae tranche catégoriquement avec Ysa mdr


Tu peux donc désormais te promener librement sur le forum, tel un voyageur en quête d'aventures toujours plus palpitantes les unes que les autres ! Si tu as soif de RPs et de nouvelles rencontres, nous te conseillons d'ouvrir ta fiche de liens, histoire de pouvoir papoter lien avec les autre membres validés du forum. N'oublie pas de poster ton sujet récapitulatif de RPS en passant par ici. N'hésites pas à venir recenser ta famille noble par ici et chercher un partenaire de rp .

Nous t'encourageons à venir flooder dans la partie faite pour (ici on aime bien les gens bavards ) et également à participer à la vie de la CB (il y aura toujours quelqu'un pour t'accueillir dignement yeah). Mais attention à ne jamais négliger la partie jeu !

BON JEU ET BONNE AVENTURE SUR BATB !


_________________

❝ The pain might fade but the scars will remain. ❞ for she is a fair maiden, fairest lady of a house of queens. when i first looked on her and perceived her unhappiness, it seemed to me that i saw a white flower standing straight and proud.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ellenwae Ravenstone • "Born to be wild, raised to be wise."   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ellenwae Ravenstone • "Born to be wild, raised to be wise."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Born to be wild - Symond.
» palettes wet n wild cosmetics
» Nouveau clip de Lady Gaga : BORN THIS WAY
» sebastien-wild
» reportage "the business of being born"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MERMAID GRACE :: Les Registres :: Le serment d'allégeance :: Bienvenue en Eador-