AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The same blood flows in our veins # Daryün Nosgard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


✧ Date d'inscription : 08/07/2017
✧ Messages : 135
✧ Localisation : Quelque part entre les collines de Kalenhaad et la ville d'Eriamor.
✧ Ordre des Aigles : Elle ignore qui ils sont réellement, ni quelles sont leurs véritables intentions. Elle n'a rien contre eux pour le moment


MessageSujet: The same blood flows in our veins # Daryün Nosgard   Mer 4 Avr - 18:55

The same blood flows in our veins
Daryün Nosgard & Luïnil Nosgard


Voyager à travers les terres remplissait à chaque fois le coeur de Luïnil d’un immense bonheur. Sortir de son confort et explorer de nouveaux endroits la rendait heureuse et lui permettait de s’évader un peu de son quotidien. Néanmoins, il y avait des jours où la jeune femme préférer rester chez elle, paisiblement, profiter de la tranquillité des lieux. Du peu de lieux qu’elle avait pu découvrir jusqu’à maintenant, Kalenhaad était le plus paisible qu’elle connaissait. La nature environnante avait quelque chose de doux, apaisant. Lorsque le soleil pointait le bout de son nez, et le vent soufflait dans les feuilles des nombreux arbres fruitiers, rien n’était plus agréable que de se poser à l’extérieur, afin de profiter du doux chant que la nature pouvait offrir. Luïnil ne pouvait se résigner à s’éloigner trop longtemps de ces terres l’ayant vue naître et devenir une jeune femme. Tant de bons souvenirs se trouvaient entr ces collines verdoyante que ne plus les revoir lui briserait le coeur. L’oiseau n’était pas prêt à quitter ce nid si douillet qu’elle chérissait tant.

Vêtue d’une robe aussi bleue que le ciel sans nuage, les cheveux laissés au vent et les jambes repliées sur le banc en bois, la demoiselle tenait entre ses mains un des livres qu’elle aimait tant relir. Celui-ci parlait de l’histoire du royaume, mais d’une manière si romancée que l’on pouvait aisément douter de la véracité des faits racontés. Mais qu’importe que les pages qu’elle dévorait soient vraies, tant que son imagination pouvait laisser libre court à ses envies.
Luïnil se trouvait dans le jardin de la demeure familiale, qui était sans aucun doute l’un de ses endroits préféré, aussi loin qu’elle puisse s’en souvenir. D’ici, elle pouvait apercevoir une grand partie de Kalenhaad, ainsi que les quelques chevaux de la famille en train de gambader et de brouter l’herbe si verte. Elle pouvait rester ici des heures et des heures à observer ce paysage qu’elle en connaissait que trop bien. Et pourtant, elle n’arrivait jamais à s’en lasser.

Une douce brise vint soulever quelques-unes de ses mèches, qu’elle remit rapidement derrière son oreille. Rien ne pourrait l’empêcher de finir ce chapitre si passionnant dont elle ne pouvait décoller les yeux. Cela devait bien faire la cinquième fois qu’elle relisait cet ouvrage, mais tout comme l’environnement dans lequel elle se trouvait, elle prenait du plaisir à se replonger dans son intrigue. Seule dans les jardins, rien ne pouvait la faire sortir de cette bulle de calme, mis à part le chant discret des quelques oiseaux piaillant dans les arbres. A ces yeux, cette journée était parfaite. Le soleil brillait dans le ciel, seuls quelques nuages commençait à faire leur apparition au loin… Oui, on touchait presque au paradis dans l’esprit de la jeune Nosgard, et ce d’autant plus si l’on prenait en compte que cela faisait maintenant plusieurs jours qu’elle n’était pas retombée dans l’une de ses profondes fatigues. Sans doute l’atmosphère amical et chaleureux de ces terres…

Elle ignorait depuis combien de temps exactement elle se trouvait sur ce banc, mais sans prévenir, une goutte d’eau tombée du ciel vint gâcher ce moment. Trouvant refuge sur la page que lisait Luïnil, elle fut rapidement suivie par une deuxième, une troisième et tant d’autres encore. La demoiselle eut à peine le temps de se lever et d’aller se mettre à l’abris que des milliers d’autres gouttes commencèrent à s’abattre sur terre. Frustrée, mais pas assez pour tomber dans la colère, elle alla s’installer dans un des fauteuil du salon, les jambes repliée sur sa poitrine. Cette position n’avait rien de commun chez une noble, mais après tout elle était chez et n’attendait aucun invité. Replongeant dans son univers, elle se coupa à nouveau du monde, faisant abstraction de l’agitation qui apparaissait autour de sa personne...


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The same blood flows in our veins # Daryün Nosgard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Général Bruno Dary
» The 2013 challenge : Blood Raven
» LETTRE du Général d’armée (2S) Bruno DARY à Jean Dominique MERCHET journaliste
» 10 raisons de ne pas jouer Blood Angel ?
» Le général d’armée 2ème section Bruno DARY et le devoir de réserve !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MERMAID GRACE :: Les Terres d'Istard :: Les Terres d'Istard :: Collines du Kalenhaad-