AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le prix de l'inconscience • Intervention des Aigles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


✧ Date d'inscription : 23/12/2016
✧ Messages : 372
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Des barbares sanguinaires qui mériteraient de tester leurs propres méthodes.


MessageSujet: Le prix de l'inconscience • Intervention des Aigles   Mer 17 Mai - 12:00


    Cette semaine passée aux côtés de Llariarith s’était achevée par une paix intérieure qu’Ysaleen pensait ne pas être capable de retrouver. Doucement, à force d’adresser ses prières à la déesse des Arts ainsi qu’aux autres divinités, elle avait pris conscience de toutes les tensions qui pouvaient vivre en elle à cause de la rage, de la peur et des doutes qu’elle avait. Mais des réponses semblaient lui être apparues et son corps s’était apaisé autant que son esprit. Son épaule ne lui était plus douloureuse et elle s’était suffisamment reposée pour reprendre la route en direction de Thern. Mieux encore, ses pensées étaient plus positives, plus douces et plus calmes qu’elles ne l’avaient été durant longtemps. Se nourrir de musique, de dessin et de poésie lui avait permis de retourner dans un monde qui lui correspondait bien mieux qu’elle n’aurait pu le croire. Un monde où la haine avait fait place à la paix. Certains l’accuseraient peut-être d’être bien naïve de penser pareille chose, mais la jeune femme espérait bien être celle qui aurait raison et celle qui pourrait montrer la voie vers cette paix.

    Elle acheva de seller sa monture dans la matinée avant de se hisser sur le jeune hongre qui s’ébroua doucement, comme nerveux à l’idée de partir aussi rapidement que possible. La Ménaïade lui flatta l’encolure avant de se saisir correctement des rênes pour mieux la guider. Puis, pressant doucement ses mollets contre les flancs de l’animal, elle lui fit prendre le pas, entamant ce qui aurait dû être son voyage de retour jusqu’à Thern et les siens. La route serait longue et plusieurs jours seraient nécessaires pour rejoindre la cité des Erudits, elle en avait conscience et ce fut d’ailleurs la raison principale pour laquelle elle avait fait le choix de rejoindre d’abord la rivière qui descendait depuis le lac d’Ardlos jusqu’à la baie de Caslîr, afin de se baigner et recharger ses batteries en tant qu’être d’eau douce. Elle ne mit d’ailleurs que peu de temps à rejoindre le plan d’eau vive, rejoignant la rive est sur le dos de sa monture là où la rivière se faisait moins profonde, ne mouillant que ses mollets. Puis, elle mit pied à terre à accrocha solidement sa monture à une branche afin qu’elle ne s’échappe pas.

    Ysaleen ôta la ceinture qui cintrait sa taille et maintenant son épée, protégée dans le fourreau de cuir. Elle la déposa contre un rocher avant d’enlever ses braies et la tunique blanche qu’elle portait, finissant nue comme au premièr jour de son existence. D’un regard un peu méfiant, elle observa les alentour avant de s’avancer vers l’eau, entourant son corps d’un linge qi lui servirait à s’essuyer plus rapidement quand elle sortirait. Elle le laissa choir sur le sol, au bord de l’eau avant d’entrer dans la rivière, laissant l’eau fraîche entrer en contact avec sa peau, progressant et s’enfonçant un peu plus avant de plier se jambes pour laisser son corps tout entier être immergé. La transformation se fit alors, révélant la nageoire aux écailles dorées de la jeune femme qui s’allongea un instant dans l’eau, cherchant une quiétude profonde et parfaite. Elle ne resterait que quelques minutes dans l’eau fraiche, elle le savait. Le risque en Istard semblait être plus important que sur les terres d’Ethen de croiser des êtres mal avisés et elle n’avait nulle envie de croiser la route des Aigles. Pas après ce qu’ils avaient fait lors du tournoi en l’honneur du Roi de la maison Silvershell.

    Quand elle jugea qu’il était plus que temps pour elle de sortir, elle s’extirpa hors de l’eau à l’aide de ses bras musclés et se saisit du linge, essuyant son corps autant que possible, laissant les écailles tomber sur le sol avant de s’assécher doucement et retrouvant, de ce fait, l’usage de ses jambes. La jeune femme se remit alors debout, essuyant toujours son corps et s’avançant vers sa tunique qu’elle passa, voilant ainsi son champ de vision l’espace d’un instant. Elle ne se trouvait pas loin de son épée mais n’avait nulle autre protection sur elle que le tissu léger de cette tunique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

in the horizon i see them coming for you.

✧ Date d'inscription : 09/09/2011
✧ Messages : 279
✧ Localisation : Eador, partout et nulle part à la fois
✧ Ordre des Aigles : Dieu


MessageSujet: Re: Le prix de l'inconscience • Intervention des Aigles   Lun 22 Mai - 15:19

“ intervention de l'ordre des aigles ”

le prix de l'inconscience

La route jusque Mirilith est longue, d'autant plus quand on s'en vient des terres d'Ethen où les eaux se déchaînent sans raison. Les trois hommes traversent la forêt de Belegorn, fatigués par le voyage, leurs montures refusant d’accélérer le pas. « Y a un point d'eau par là-bas. » Le plus grand des trois fait un vague signe de la main dans une direction qu'ils prennent immédiatement. Arrivés en vue du point d'eau, le silence tombe alors que leurs yeux se focalisent sur un être qu'ils ne pensaient pas croiser par hasard. Un sourire étire leurs lèvres tandis qu'ils descendent de cheval, les attachent soigneusement à un arbre et s'approchent sans bruit de la créature. Aveugle à leurs mouvements, elle ne les voit pas l'encercler. Elle ne peut qu'entendre leurs armes qui se dégainent et des mains qui l'empoignent fermement. « Viens par là sale monstre ! » En difficulté, Ysaleen va devoir mener un combat pour sauver sa vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themermaidgrace.forumactif.fr
avatar


✧ Date d'inscription : 23/12/2016
✧ Messages : 372
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Des barbares sanguinaires qui mériteraient de tester leurs propres méthodes.


MessageSujet: Re: Le prix de l'inconscience • Intervention des Aigles   Ven 21 Juil - 11:06

Aurait-elle dû prêter plus d’attention à ce craquement de brindille ? Certainement. Mais si tel avait été le cas, alors bien des choses se seraient passées autrement et la finalité aurait certainement été bien différente. Tout comme si elle n’avait finalement pas souhaité se baigner dans ces eaux-là, la mésaventure aurait été sensiblement autre. Mais l’heure n’était plus aux regrets. Alors qu’elle demeurait en train d’enfiler sa tunique afin de ne pas rester nue, le bruit familier de l’acier glissant se fit entendre. Son instinct prit le dessus, la prévenant d’un danger imminent. Tirant sur le tissu, elle passa sa tête à l’endroit approprié, reprenant contrôle de sa vue. Ce fut alors en cet instant que des mains puissantes se refermèrent sur elle, lui arrachant un cri de surprise plutôt que de peur. L’appellation « monstre » ne lui laisse que peu de choix quant à ses assaillants et aux raisons de leur présence ici. Les Aigles. Il y avait fort à parier qu’ils en étaient bien qu’elle était incapable de donner un nombre exact de ces abjectes créatures des Enfers, cherchant à analyser la situation le plus rapidement possible.

Démentir les accusations ? Inutile, s’ils s’en prenaient à elle, c’était certainement parce qu’ils l’avaient vue, malgré toute la prudence qu’elle avait employé pour prendre ce bain. Mettre en avant sa blessure pour appeler leur pitié ? Peine perdue, ces hommes étaient des barbares sans cœur, sans foi ni loi, n’ayant que pour seul but de la torturer. Alors leur faire entendre qu’elle souffrait déjà n’était clairement pas l’option la plus efficace. Seule une défense solide lui permettrait de rester en vie, elle le savait. Et cette défense, elle ne pourrait l’assurer qu’en se saisissant de son épée, laquelle été posée contre un rocher non loin d’elle, où les Aigles ne s’étaient pas encore avancés. L’un d’eux, cependant, semblait être en bonne voie pour la découvrir. Et cela ne devait pas arriver.

Il était seul à la maintenir fermement, cherchant à plier ses bras pour mieux la contrôler. Mais la Ménaïade avait reçu un entrainement qui dépassait les petits combats de rue. C’était un maître d’armes qui avait achevé sa formation de combat ainsi que son propre frère, Aerdenn. Alors, aussi agile qu’elle pouvait l’être et priant Menuin pour que son épaule reste en place, elle poussa sur ses pieds pour prendre de l’élan, calant l’un de ses talons contre la bedaine de l’homme afin d’y asséner un coup de pied tout en poussant suffisamment pour se dégager de sa poigne. Elle sentit ses doigts se défaire de ses bras et acheva sa course au sol, tombant le plus souplement qu’il lui était permis de le faire dans de telles circonstances. Puis, se relevant avec une vivacité sans égal, et bien que vêtue d’une simple tunique, elle courut jusqu’au rocher où elle se saisit de sa précieuse épée, la dégainant de son fourreau dans un glissement harmonique. Puis, elle fit face à ses assaillant, relevant la lame qui capta quelques rayons de soleil. Trois. Ils étaient trois à s’être postés autour d’elle, ne laissant pour unique porte de sortie que la rivière. Elle y serait vulnérable car les eaux étaient peu profondes et surtout, elle n’arrêterait en rien leur chasse. Elle pouvait lire dans leurs yeux cette volonté de l’égorger, de voir son sang couler et salir sa peau de porcelaine. D’une voix dure, pourtant, elle les interpella. « Messieurs… Je vous laisse une chance d’adresser quelques dernières prières à vos divinités après quoi, je me verrais dans l’obligation de vous tuer. Choisissez bie ces dernières paroles, elles refléteront à jamais celui que vous fûtes jadis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

in the horizon i see them coming for you.

✧ Date d'inscription : 09/09/2011
✧ Messages : 279
✧ Localisation : Eador, partout et nulle part à la fois
✧ Ordre des Aigles : Dieu


MessageSujet: Re: Le prix de l'inconscience • Intervention des Aigles   Mar 1 Aoû - 19:17

“ intervention de l'ordre des aigles ”

le prix de l'inconscience

Les Aigles capturent la sirène comme l’a voulu Yros en la plaçant sur leur chemin. Tandis que l’un des hommes la tient, faisant pression sur ses bras pour la contraindre à obéir, les autres préparent lames et cordes, prêts à saigner ce monstre pour l’affaiblir avant de l’emmener à Mirilith la livrer à leur maître. C’était sans compter sur les capacités de guerrière de leur proie qui se soustrait à l’emprise de l’Aigle dont les mains glissent sur ses bras. Surpris par sa vitesse, les deux autres hommes comprennent trop tard qu’elle leur échappe. Ysaleen a déjà levé son épée lorsque l’incapable se relève, le souffle coupé après le coup qu’elle lui a donné. L’animosité se lit dans leurs yeux, ils ne s’arrêteront que lorsque le sang carmin quittera ses veines. Ignorant son arrogance, les trois Aigles se jettent sur Ysaleen, lame en avant pour trancher cette chaire impure.



_________________

Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de messages privés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themermaidgrace.forumactif.fr
avatar

born under a cursed sky.

✧ Date d'inscription : 17/03/2017
✧ Messages : 64
✧ Écus : 2
✧ Ordre des Aigles : seconde du navire Le Souverain, elle suit Daryün Nosgard comme son ombre.


MessageSujet: Re: Le prix de l'inconscience • Intervention des Aigles   Mar 10 Oct - 17:11

>
Narangerel avait bien stipulé à ses hommes qu'elle voulait cette saleté de sirène en vie. Une variable non négociable. Outre son sang si précieux à leur cause, Naran souhaitait s'entretenir avec la créature et peut-être découvrir où se cache ses semblables, sa famille. Elle était certaine que la jolie petite sirène serait un atout majeur et ferait grand plaisir à ses supérieurs. Elle avait donc observé le combat sous le couvert des arbres, sourire carnassier attaché aux lèvres. Quand son premier homme était tombé sous les coups acharnées de la créature, Naran avait approuvé. Il avait été idiot. La sirène plus douée. Ce n'est que justice. La créature n'était finalement pas si faible que ça et elle devait bien avouer que la chasse n'en devenait que plus excitante. Ce n'est que lorsque la charge fût entendue entre ces hommes, qu'ils décidèrent de ne plus laisser une seule chance à la créature, que Naran se révéla. « Assez ! » Sa voix suffit pour stopper ses hommes et déstabiliser la sirène qui tourna la tête vers elle, arme encore levée, prête à frapper. Elle s'approcha suffisamment pour être entendu sans avoir à hurler à nouveau. Assez aussi, pour dégainer sa propre épée au besoin. « Allons, allons. Ne gaspillons pas le sang des honnêtes gens. » Elle offre un sourire à la créature blonde qui ne lui offre qu'un regard noir plein d'hostilité. Sa main accroche le pommeau de son épée, prête à dégainer au moindre signe de reprise du combat. Ses hommes restent immobiles, dans l'attente d'un nouvel ordre. Ou d'un faux pas de la sirène. « Vous avez fait preuves de beaucoup d'audace et d'un peu trop d'assurance à mon goût. »
(c) AMIANTE

_________________

Yes, I have the misfortune to be a woman on this wretched earth but my soul is no man’s property. Not my father’s, not my husband’s and not my brother’s. I will not be exploited for any man’s gain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 23/12/2016
✧ Messages : 372
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Des barbares sanguinaires qui mériteraient de tester leurs propres méthodes.


MessageSujet: Re: Le prix de l'inconscience • Intervention des Aigles   Ven 20 Oct - 11:17

Son épée en main, elle se sentait invincible. Ysaleen avait foi en ses capacités, en ses talents de guerrière. Ce n’était pas les trois hommes qui lui faisaient face qui allaient lui faire prendre peur, plus maintenant que sa précieuse lame avait retrouvé sa main ferme. Son corps était encore fatigué et son épaule fragile à cause du Tournoi et, pourtant, l’adrénaline circulant dans ses veines était là pour effacer ces quelques doutes, réveillant ses sens, la rendant alerte, prête à bondir sur le premier qui oserait essayer de planter l’acier de sa lame dans son corps frêle. Qu’importait sa nudité presque totale, la pudeur n’était plus de rigueur quand sa vie était en danger. Un sourire carnassier sur ses lèvres, elle avait cherché à piquer au vif ces insolents, ces imprudents, leur servant un discours hautain, supérieur. Les provoquant sans prendre garde. Ils étaient prêts à bondir, prêts à se jeter sur elle, à la saigner comme un porc. Et soudain, alors qu’elle s’apprêtait à engager le combat, une voix se fit entendre.

Fronçant les sourcils, son attention fut accaparée un court instant par cette silhouette qui fit son apparition avant de revenir sur les hommes qui l’encerclaient, prêts à la couper en deux s’ils le pouvaient. Elle demeura silencieuse, attendant que cette invitée surprise ne daigne s’avancer un peu plus. Il s’agissait une femme. Rapidement, Ysaleen comprit que c’était elle la chef des opérations. Que c’était elle qui ordonnait bien trop souvent la mort des siens. Elle la détesta dès le premier regard qu’elle lui accorda. Quand elle ouvrit la bouche à nouveau, Ysaleen ricana. « Le vôtre ne manquera donc à personne. » Un court instant, elle fixe son regard azuré dans le sien, lui offrant une véritable tempête digne d’un océan en colère. Puis, ses yeux reprennent leur routine, orientant sa vision sr un homme, puis l’autre, se montrant vigilante, sa lame toujours levée, prête à fendre l’air que ce soit pour attaquer ou parer une éventuelle attaque.

La Ménaïade écouta de nouveau cette étrangère parler, commentant ainsi l’audace, l’insolence de cette sirène face à son destin. Un léger sourire en coin se dessina sur ses lèvres. « Je ne suis pas du genre à me laisser abattre. Maintenant, si vous ne craignez pas la mort, vous pouvez rester, très chère. » Il y eut un temps de suspens. Puis, fendant l’air aussi vivement que la foudre, sa lame vint en frapper une autre, détruisant la défense de son adversaire pour enchaîner sur une attaque plus directe. La lame trouva la poitrine de l’homme, s’enfonçant avec aisance dans ses chairs, lui arrachant un gargouillis écœurant et transperçant son cœur. Reprenant ce qui était à elle, elle laissa l’homme s’écrouler à terre, relevant sa lame rougie par le sang en direction de ses autres assaillants. Les hommes se tenaient immobiles, comme choqués de ce qu’ils venaient de voir. Passant rapidement son pouce sur le plat de la lame, elle y récolta du sang, le portant à sa bouche. Provocation outrée d’un peuple révolté que l’on saignait à mort pour mieux guérir des enfants. Le gout ferreux et salé se répandit dans sa bouche tandis qu’elle souriait en coin, ses yeux azurés braqués sur l’autre femme, guettant les réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le prix de l'inconscience • Intervention des Aigles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le prix de l'inconscience • Intervention des Aigles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» prix d une intervention chez le veterinaire
» prix littéraires
» Ne pas confondre l'inflation et l'augmentation des prix
» Prix Nobel de la Paix
» vend à tout petits prix vêtements fille 6,8,et 10 en super état

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MERMAID GRACE ::  :: Les Terres d'Istard :: Forêt du Belegorn-