AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ❃ US ET COUTUMES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

in the horizon i see them coming for you.

✧ Date d'inscription : 09/09/2011
✧ Messages : 279
✧ Localisation : Eador, partout et nulle part à la fois
✧ Ordre des Aigles : Dieu


MessageSujet: ❃ US ET COUTUMES   Sam 5 Nov - 12:05

“ us et coutumes en eador ”

modes de vie, sépcialités et festivités.

I. la mode

L'apparence a toujours pris une part importante dans les différentes sociétés présente sur Eador, peu importe les époques. Les textiles sont en général très variés et les couleurs nombreuses amènent toujours beaucoup de vie et de joie à travers leurs éclats. Le commerce de tissus prend par ailleurs une place importante dans l'économie de chaque région, l'importation dans les royaumes voisins se faisant très fréquemment.

En plus de définir le statut de chaque individu dans la hiérarchie, bien s'habiller est reconnu comme étant une forme de politesse des uns envers les autres. Seigneurs, nobles et paysans, peu importe leur niveau financier, tous portent beaucoup de crédit envers les personnes ayant une bonne présentation.

Il est également bon à savoir que, contrairement à ce que l'on peut imaginer, les femmes détiennent beaucoup de libertés dans leur façon de s'habiller. Il est donc totalement possible pour les femmes de laisser entrevoir leurs jambes, leurs dos ou même leurs épaules, à condition bien sûr de ne pas porter de robes trop courtes.


II. voyages et déplacements

Il n'existe qu'un seul véritable moyen de déplacement pour les habitants d'Eador : à pied. Mais puisque marcher d'un point A à un point B peut être très long et fastidieux, beaucoup préfèrent monter à cheval ou s'en servir pour tirer carrosses et autres carrioles. Malheureusement, tout le monde ne peut pas posséder un cheval, un bien bel animal qui demande beaucoup d'entretien. Les meilleurs éleveurs et dresseurs se trouvent à Eriamor, sur les vastes plaines de Gondolorith où les chevaux peuvent courir en liberté et deviennent de résistantes montures. Leur prix cependant en refroidi plus d'un et rares sont les familles à pouvoir s'offrir un tel animal. Pourtant, pour que les petites gens qui n'ont pas les moyens puissent tout de même se déplacer, il est possible de louer des carrioles, sous certaines conditions, dans les grandes villes d'Eador. Mais gare à ne pas les rendre en bon état, les coûts de réparations et d'entretiens peuvent rapidement devenir exorbitants.

Les déplacements par voie maritime sont également courants, pour ceux ayant le luxe de posséder une embarcation. Les navires voyagent de ports en ports pour livrer épices, tissus et poissons en tous genres. Si on leur propose un bon prix, certains capitaines sont d'accord d'offrir un passage à une ou plusieurs personnes parmi les nombreux produits qu'ils transportent. Il est aussi tout à fait possible de se laisser porter par le courant des nombreuses rivières d'Eador, mais il ne faut pas avoir peur de ramer ou de rencontrer des personnes peu amicales en chemin.

Il n'y a guère que la noblesse qui se distingue réellement du reste du peuple. Transportés dans de grands carrosses tantôt sobres, tantôt extravagants, dépendant du lieu de provenance, chacun a néanmoins le blason de sa famille gravé sur les portières. Il leur est donc très difficile de passer inaperçus, à moins bien sûr de se déplacer comme les petites gens. Ils sont également souvent suivis d'un cortège d'habitants curieux et fascinés, certains les acclament et d'autres murmurent sur leur chemin. Bien sûr, des carrosses "anonymes" peuvent être empruntés pour ceux désirant ne pas se faire remarquer, mais voyager confortablement et en sécurité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themermaidgrace.forumactif.fr
avatar

in the horizon i see them coming for you.

✧ Date d'inscription : 09/09/2011
✧ Messages : 279
✧ Localisation : Eador, partout et nulle part à la fois
✧ Ordre des Aigles : Dieu


MessageSujet: Re: ❃ US ET COUTUMES   Sam 5 Nov - 12:07

“ us et coutumes en eador ”

modes de vie, sépcialités et festivités.

III. boissons et nourriture


ISTARD

Le royaume côtier d'Istard offre un large panel de produits marins au continent entier. En effet, c'est bien là que l'on retrouve les meilleurs marins de tout Eador, formés depuis leur plus tendre enfance. Férus de pêche, certains ont la chance de posséder leur propre navire et naviguer en mer librement, alors que d'autres sont au service d'une maison noble d'Istard et se doivent de les tenir informés de leur déplacement. Ces pêcheurs partent en haute mer très tôt à l'aube et ne reviennent que plusieurs heures plus tard une fois les cales pleines de poissons divers et autres crustacés. Certaines espèces étant plus rares que d'autres, seuls des marins ayant sillonnés les mers pendant plusieurs années sont capables de les trouver et ils ne partagent que rarement leurs secrets. Mais il n'y a pas que la pêche qui passionne le peuple d'Istard, l’ostréiculture est également très importante pour eux et le deuxième commerce le plus important du royaume. Il existe deux méthodes différentes pour l'élevage des huîtres, dépendant de la nature même du sol et des marées : sur estran et en eau profonde. Les plaines d'Edras servent également de champs pour les deux royaumes,  les agriculteurs prennent toujours soins de leurs champs afin d'obtenir les meilleurs récoltes possibles, mais les terres ne sont jamais épuisées dans le respect de la déesse Velnen.

Ce sont ces produits frais qui servent à concocter les mets les plus fins pour la famille royale d'Isandiel et ses bannerets, mais que l'on retrouve aussi beaucoup dans les assiettes des petites gens. Tous aiment ainsi accompagner leurs plats d'une bonne bouteille de cidre ou deux.

ETHEN

Le royaume des terres d'Ethen a vu naitre les chasseurs les plus aguerris d'Eador. Méticuleux, ils font preuve d'une grande imagination pour concevoir camouflages et autres pièges, mais se doivent d'être également patients pour ne pas rentrer bredouille chez eux. Les méthodes de chasse les plus courantes sont celles qui impliquent l'utilisation d'un arc, il n'est pas rare de voir les chasseurs les plus expérimentés traquer leur proie à cheval, ou la simple pose de pièges. Plus l'animal est grand, plus ils en sont fiers et peuvent le vendre à très bon prix. La famille royale, bien qu'adepte de ce sport, a même ses propres chasseurs qui les accompagnent ou leur rapportent le meilleur gibier qu'on puisse trouver à Ethen. Le peuple n'est pourtant pas composé que de chasseurs, mais aussi de bergers et d'éleveurs, moins nombreux que ceux d'Istard, qui aiment s'occuper de leurs bêtes.

Royaume des terres, le paysage est néanmoins dur et montagneux, l'agriculture est difficilement possible, mais pas la viticulture. Les vins doux et blanc sont produit aux alentours de la ville de Thern, les vins sucrés et rouge au pied de la capitale Starkhaven. Le peuple d'Ethen en raffole, mais les meilleures cuvées sont réservées pour les fêtes et autres grandes occasions spéciales.


IV. les spécialités


ISTARD

Le Sud d'Eador a toujours été baigné par le son des instruments. La musique fait partie de la vie des habitants qui n'hésitent pas à mêler leur voix pour chanter et célébrer lorsque l'occasion s'y prête, à toutes heures de la journée et de la nuit. Mais le rendez-vous de tous les passionnés est au coeur de Mirilith où s'élève l'impressionnant conservatoire de Musique d'Eador. Il n'est pas rare que les habitants de la ville voient arriver un ménestrel téméraire désireux d'apprendre. Mais les places se font rares et plus d'un voyageur doit repartir, la queue entre les jambes, et traverser le long désert Nogrod pour retourner chez lui.

Plus à l'Est, Isandiel rassemble les plus grands et les plus beaux navires de tout Eador. Ombrant la ville de leurs immenses voiles blanches, ils viennent poser leur ancre dans l'immense port et attirent marins expérimentés, marchands et habitants à la recherche de produits rares. Les denrées qu'ils rapportent dans leur cale remplissent les étales colorées du marché. Impossible de passer à côté des poissons, des épices et autres produits venant de toute part. Certains de ces bateaux sont également les plus rapides et on raconte également que leur vitesse leur permettrait de ramener des articles beaucoup plus précieux, bien caché à l’abri des yeux indiscrets et dont le sang se vend au prix d'or.

Une fois leur marchandise vendue, les capitaines des navires viennent marchander pour de nouvelles cargaisons, boire quelques chopes de bière et parfois recruter quelques hommes aux pieds marins.

Mais à ceux dont le tangage des bateaux donne la nausée, la meilleur solution reste la route par la terre pour se rendre jusqu'à Eriamor réputée pour sa glorieuse école militaire. Nombreux sont les pères à envoyer leur fils se former au combat entre ces murs, ou bien à diriger pour les plus nobles d'entre eux. Les plus célèbres chevaliers ont fait leur arme dans cette ville côtière, bordée par les plaines de Gondolorith. C'est dans ces herbes hautes battues par le vent et la pluie que sont élevés les cheveux les plus forts et rapides d'Eador. Si certains parcourent ces terres librement, la plupart sont élevés par des dresseurs expérimentés dont le savoir-faire se transmet de père en fils depuis des générations. Aucune monture ne sera plus fidèle et endurante.

ETHEN

Plus austères et dures, les terres d'Ethen n'ont pourtant rien à envier au royaume côtier. Au abords de la frontière qui sépare les deux royaumes se trouve l'ancienne et mystérieuse forêt Fell'Gost. Peu de personnes osent s'aventurer dans cet endroit qu'on dit habité par une force mystique, gardant bien précieusement les ruines de l'ancienne cité perdue de Silanor. Mais ce n'est pas le seul endroit dangereux qu'il est possible de trouver à Ethen, la vaste forêt d'Alcalye est réputée pour être le repère de nombreux brigands que les deux familles royales n'ont jamais pu retrouver.

C'est à Thern que l'on trouve les vestiges d'Eador. Tous les parchemins qui furent un jour écrit sont consignés et gardés dans la plus grande bibliothèque du continent dans laquelle seuls quelques privilégiés ont le droit d'entrer. Qu'ils parlent d'anciens rois, de mythe ou de magie, ces parchemins qui contiennent le savoir des deux royaumes sont protégés dans les profondeurs du lac d'Ardlos. Cette tour immergée est une construction des plus intéressante qui ne fascine pas seulement les passionnés d'architecture. Ces derniers seront également émerveillés par la cité des Ravenstone et leur impressionnante volière contenant les plus belles espèces d'oiseaux et de plantes de tout Eador. Le calme qui y règne en fait l'un des endroits les plus apaisants pour la famille royale, loin du tumulte du Grand Marché qui se tient au pied de la cité. Que l'on soit venu pour des tissus, des épices ou du sang de sirène, c'est le plus grand rassemblement de vendeurs et d'acheteurs du royaume, là où on est sûrs de trouver ce que l'on recherche.

Plus on s'approche du nord du territoire, plus les températures baisent, les sols se gèlent et les animaux se font rares. Sur les terres gelées existent pourtant des tribus de nomades, coupées du reste du continent. Ils ne quittent jamais leur désert de glace, refusent que leurs terres soient annexées par le roi d'Ethen. Ils survivent entre eux, n'aiment pas les étrangers. Ils sont le peuple libre, considérés comme des barbares par beaucoup.  

La dernière grande cité d'Ethen est la plus difficile d’accès, la plus brumeuse et la plus sombre, pourtant étrangement attirante. La famille Ironsword peut se vanter de posséder l'une des plus grandes richesses du continent entier grâce à ses mines et aux nombreux trésors qu'elles renferment. Jour et nuit, les mineurs piochent et creusent dans la chaleur étouffante des profondeurs, ils sont les seuls à pouvoir y entrer. Cependant, Ilmrin est connu par tous comme un lieu de pèlerinage fameux de par son Grand Temple, le seul de tout Eador où il est possible de prier tous les Dieux sans distinction aucune.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themermaidgrace.forumactif.fr
avatar

in the horizon i see them coming for you.

✧ Date d'inscription : 09/09/2011
✧ Messages : 279
✧ Localisation : Eador, partout et nulle part à la fois
✧ Ordre des Aigles : Dieu


MessageSujet: Re: ❃ US ET COUTUMES   Sam 5 Nov - 12:07

“ us et coutumes en eador ”

modes de vie, sépcialités et festivités.

V. les festivités en eador


LA MARCHE D'ENUR

S'il ne devait y avoir qu'une tradition qui perdure en Eador, ce serait la Marche d'Enur dédié au Dieu créateur. Tous les ans, à chaque hiver, les peuples de tout le continent se joignent en une longue marche de plusieurs jours visant à rejoindre la capitale Isandiel mais surtout à louer Enur, l'unique. Tout au long de la procession, des prières sont répétées, des chants et des mélodies clamaient et des poèmes contés.  En arrivant sur les berges de la baie de Caslîr, les prières se font plus intenses, parfois même silencieuses. La Marche d'Enur est une occasion unique et importante de rendre grâce au Dieu créateur en le remerciant pour sa protection. Des milliers de lanternes sont allumées et lancées sur les eaux calmes de la baie. Enur est généralement associé aux étoiles qui guident les voyageurs à travers les contrées de ce monde.

LE SOLSTICE D'ÉTÉ

Dédiée à Sorn, dieu du soleil et de la lune, cette fête a lieu chaque année à la fin du printemps, lorsque les jours sont les plus longs et les journées de travail tout autant. Les habitants célèbrent l'arrivée de la saison chaude et le début des récoltes en chantant et en dansant ensemble dans les rues durant toute la nuit. Mais nulle soirée ne serait parfaite sans un délicieux festin. Il est en effet de coutume que chacun partage le pain avec ses voisins et finissent de manger les produits de l'hiver précédent, en priant les dieux pour que les mois qui arrivent renouvèlent leurs réserves.


VI. les festivités en Istard et Ethen


Istard

Le tournoi du roi
Chaque année, au début du printemps Emerion III a pour habitude d'organiser un immense tournoi auquel sont invités tous les chevaliers de son royaume et qui vient clôturer la marche du printemps à Isandiel. Pas de combats à morts : si le but est de gagner pour remporter le prix offert par les Silvershell, chaque participant blessant mortellement son adversaire se verra disqualifié. Ce tournoi représente une formidable occasion de festoyer et il n'est pas rare qu'une part des buffets soit offert aux plus nécessiteux afin que tout le monde se réjouisse de l'arrivée des beaux jours.

La fête des vents
Lorsque l'été touche à sa fin et que les récoltes ont été faites, les habitants d'Istard doivent se préparer aux mauvais jours et prier Olinwë pour sa clémence. Le long de la côte, ils se rassemblent à l'heure où le soleil disparait à l'horizon pour lancer des barques emplies d'offrandes au dieu de l'océan, dans l'espoir que les tempêtes de l'hiver soient douces et ne mettent pas en péril la vie des marins. Ils regardent les petites embarcations, faiblement éclairées par des lampions, disparaître au loin jusqu'à ce que la nuit soit totale. La légende raconte que quiconque désobéit aux dieux et part avant la nuit verra l'un des membres de sa famille périr dans les flots avant la fin de l'année suivante et aucun fou n'a osé essayer.

Ethen

La fonte des glaces
Lorsque le rude hiver se termine et que les beaux jours se profilent, les habitants d'Ethen célèbrent Menuin de manières différentes. Au nord, là où la glace est persistante, la coutume veut qu'on pioche la surface des rivières et du lac d'Ardlos pour aider à libérer la déesse et ainsi entrer dans ses bonnes grâces. Au sud, où la température est un peu plus douce, il est normal de prendre des "bains purificateurs" dans l'eau froide pour laisser derrière soi les jours sombres et accueillir le bon temps. La fonte des glaces commence à Thern, lorsque la surface du lac d'Ardlos se fissure laissant l'eau clair reprendre peu à peu son droit. Mais parfois, lorsque l'hiver est particulièrement froid, les habitants du sud se munissent également de leurs pioches pour accélérer la libération de la déesse. Il est cependant interdit de recommencer à pêcher, il faut d'abord prier et faire une offrande à Menuin. En effet, après de longs mois glacés, les habitants d'Ethen laissent le temps à la déesse de se montrer à nouveau en respectant ses eaux tranquilles.

La fête du vin
Pour fêter la fin de l'automne, le peuple d'Ethen ouvre les meilleures bouteilles de vin qu'il garde bien précieusement le reste de l'année. Il est dit que pour faire plaisir à la déesse Velnen, il faut toujours renverser son premier verre sur la terre qui se prépare à l'hiver et ainsi l'inviter à la célébration. On danse, on chante et on boit autour de feux de joie durant trois soirs. Ces feux sont là pour honorer le Dieu Tulmo pour qui ils construisent des bonshommes en bois qu'ils habillent avec de vieux habits. Chacun se doit d'offrir un vêtement avant de brûler le bonhomme sur la place d'une des trois grandes villes d'Ethen et espérer ne pas avoir un hiver trop froid.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themermaidgrace.forumactif.fr

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ❃ US ET COUTUMES   

Revenir en haut Aller en bas
 

❃ US ET COUTUMES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MERMAID GRACE :: Le grand livre :: Les annexes-