AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


✧ Date d'inscription : 10/02/2017
✧ Messages : 105
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Elle n'en a entendu que du mal, et n'en pense absolument aucun bien ! Dans la hiérarchie de tous ces humains qu'elle abhorre, l'Ordre est en haut de la liste !


MessageSujet: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Sam 11 Fév - 1:06

“ Elynorea Wildheart ”

And if you were just near to me, would you go ?
I. Introduction


NOM : Qu'est-ce qu'un patronyme si ce n'est l'empreinte des siens, la marque d'une appartenance commune et partagée. La preuve d'une connexion de chair et de sang, ou, à défaut, la preuve d'une alliance par delà les liens d'ascendance commune. De tout ceci, Elynorea ne possède rien. Cela n'a jamais été le cas, ou bien alors cela ne l'est pas encore. La marque au fer rouge de l'abandon, sans doute ... Mais elle se pare d'un certain orgueil, Elynorea. WILDHEART, ce patronyme choisi pour elle, elle s'en revendiquerait presque sans aucune vergogne et sans crainte d'opprobre. Peut-être parce qu'il s'agit là du premier présent qu'il lui a offert, lui, Sir Lyënel, alors qu'elle était bien incapable de se souvenir de son patronyme initial. Peut-être aussi parce que sa signification lui pèse tout autant qu'il la pousse à ne pas fléchir, à ne pas pardonner, à ne pas oublier, elle dont le cœur est en effet quelque peu sauvage. PRÉNOM : Si bien des bribes, pour ne pas dire toutes les bribes ou presque de sa première enfance ont aujourd'hui disparu dans les limbes de l'oubli, la jeune femme a toujours su comment elle se prénommait. Parce qu'elle s'est accrochée à cette relique de souvenir pour ne pas sombrer, pour ne pas courber l'échine et se résoudre au sort qu'elle lui destinait, elle, cette mégère qui ne l'avait ramassée que pour mieux l'humilier, l'abaisser, et la déshumaniser autant que possible. ELYNOREA, elle s’appelait Elynorea, et elle se le répétait, à mots couverts, entre ses dents serrés, ou au creux de son propre cocon, roulée en boule sur la paillasse qui lui servait de couche. Elynorea, elle s'appelait Elynorea, et pas une once d'hésitation n'avait fusé d'entre ses lèvres lorsque lui, son sauveur, son père, son maître, son frère, son tout, il le lui avait demandé. Mais ne lui demandez pas d'où cela lui vient, ou ce que cela signifie, elle n'en sait rien. Et cela lui importe peu. Parce qu'il est si beau, son prénom, quand il est prononcé par leurs lèvres à eux, les Greywaters, son foyer, son chez-elle, son refuge et son havre de paix. NAISSANCE Il est de ces choses que l'on ignore, malgré toute la bonne volonté que l'on peut déployer afin de percer ces secrets. Parfois, cela vaut mieux ainsi. Parfois pas. Et d'autres fois, cela vous laisse avec un goût quelque peu amer dans la bouche, sans que pour autant cela ne vous ébranle suffisamment pour ne même plus être capable de mettre un pied devant l'autre. Parce qu'elle était encore si jeune quand elle a été abandonnée, Elynorea NE CONNAIT PAS SON LIEU DE NAISSANCE. Certes, ce sont les côtes des Plaines d'Edras qui l'ont accueillie, du haut de ses 3 ans. Mais les flots qui le bordent sont vastes et mènent droit vers l'immensité, l'inconnu, alors ... Concernant sa date de naissance, il en va de même, et c'est le médecin au service de la famille Greywaters qui a estimé, à son arrivée à Thern, qu'elle devait avoir aux alentours de 7 ans, en étant alors SANS DOUTE NÉE EN 1326. RACE : Sa relation avec sa propre nature est des plus complexes à gérer, à cerner, et surtout à comprendre. Si Elynorea rejette plus ou moins en bloc sa qualité de SIRÈNE OLAÏADE, elle n'a en revanche aucune difficulté à se considérer sirène. C'est ce qu'elle est, dans le fond, mais à ses yeux, sans doute ne fait-elle pas partie de la bonne subdivision ... Peut-être est-ce parce qu'elle est bien seule, parmi tous ces Menaïades. Ou peut-être est-ce parce qu'elle veut gommer, nier et renier ce qui la différencie d'autant plus des Greywaters. Ou bien est-ce tout simplement dû au fait que les flots océaniques sont loin, et qu'être olaïade lui a pratiquement coûté la vie, lors de son périple jusqu'à Thern ... TITRE OU PROFESSION : Il est parfois dur de se faire une place, parce qu'on en désirerait une plus que les autres, ou qu'on en fuit une autre. Prendre tout au pied de la lettre, la concernant, vous amène loin de la vérité. Et dans le même temps, l'image qu'elle voudrait bien renvoyer est quelque peu erronée. Elle ignore qui sont ses géniteurs, d'où ils viennent, quel était leur rang social, mais les probabilités sont faibles qu'en ses veines puisse couler quelque sang noble. Mais dans le même temps, elle n'évolue pas au sein du peuple. NI NOBLE, NI ROTURIÈRE, elle vit auprès des Greywaters sans être de leur chair ou de leur sang. Ce qui lui confère malgré tout une situation quelque peu privilégiée, DAMOISELLE OU DAME DE COUR, dont les pas ne la mènent pas encore vers une quelconque destination plus particulière. STATUT MATRIMONIAL : Elle n'a jamais embrassé le moindre membre de la gente masculine, Elynorea, et ne s'est pas plus aventurée à tenter l'expérience auprès d'une consœur féminine. Et jusque là, on ne l'a jamais placée sur les rangs pour contracter quelque mariage que ce soit. Elle se sait PRÉSERVÉE, LIBRE, mais n'est pas suffisamment naïve pour croire les choses immuables. Son destin, en tant que femme, n'a probablement jamais été entre ses mains, d'autant plus parce qu'elle sait également tout à fait que tout ceci réside entre les mains de Sir Lyënel. FAMILLE : Il faut croire que les liens du sang n'ont pas toujours la prédominance à l'heure de recenser les membres de votre famille ... C'est le cas pour Elynorea, qui, abandonnée par ses géniteurs, a fait le choix, très jeune, de faire une croix sur eux et de leur préférer, et de loin, ceux qui l'ont accueillie, choyée, protégée et élevée toutes ces années. A ses yeux, et même si cela n'a absolument rien d'officiel, LES SIENS, CE SONT LES GREYWATERS, et particulièrement Lyënel et, jusqu'à récemment, Iminyë. LIEU DE RÉSIDENCE : Elle réside là où on l'a accueillie, logée, nourrie et aimée, depuis qu'elle est arrivée ici. Ici, au sud du Lac d'Ardlos, trône la belle THERN, havre de paix et refuge pour elle. GROUPE : Le sel au coin des lèvres et l'amertume en bouche font d'elle une OLINWË , même si elle souhaiterait si ardemment qu'il en soit tout autrement.



II. LE CHANT DES SIRÈNES

Nul ne peut se targuer de savoir d'où vient Elynorea, et qui elle a été pendant les premières années de sa vie, pour la simple et bonne raison qu'elle a été abandonnée à l'âge de 3 ans sur un rocher, à une centaine de mètres  des côtes des Plaines d'Edras. Elle a été ramassée, il n'y a pas d'autres mots, par une jeune femme aigrie et pleine de haine envers les sirènes, alors que cette dernière effectuait ses petits travaux de pêche quotidiens. Les deux premières rencontres d'Elynorea avec l'espèce humaine se sont très mal passées. La première fois, elle a vécu pendant 3 ans sous la coupe d'une jeune veuve, dont l'époux, pêcheur, a disparu en mer avec son bateau, ce qui a poussé l'épouse a accusé ces "maudites" sirènes et à leur vouer une haine sans nom. Elynorea était sous-alimentée, dormait sur une paillasse à même le sol, était régulièrement battue et devait effectuer milles et une corvées journalières, avec interdiction d'être aperçue par un voisin et de parler à qui que ce soit. Sa deuxième rencontre avec un humain l'a placée dans une position très dangereuse, puisqu'elle s'est retrouvée piégée dans des filets, au large des plages d'Eriamor. Aujourd'hui encore, elle se souvient de cette bague, frappée d'un aigle, de son masque, et de ce rire jubilatoire, qui ont hanté bien des fois ses songes, une fois la nuit venue. D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, Elynorea s'est toujours considérée forte d'esprit, inébranlable, déterminée et bornée. La vie ne lui a pas été facile, durant ses primes années, et pourtant, elle n'a jamais abandonné l'espoir de jours meilleurs. Que ce soit en s'évertuant à se rappeler à elle-même son prénom, et à encaisser les coups sans pleurer, lorsqu'elle survivait plus qu'elle ne vivait chez son bourreau des Plaines d'Edras, ou bien encore en retournant pour la première fois nager en mer pour fuir, encore et encore, jusqu'à quelques encablures d'Eriamor. Ou encore en ne cessant de se débattre, enserrée dans ces filets, ou serrant les dents sur le chemin de Thern alors que son intégrité physique commençait à s'étioler. Bien qu'issue des flots océaniques, sa relation à l'océan est des plus tendues et antagonistes. Il faut dire qu'à l'heure où se constituent les premiers souvenirs dont on devient réellement capable de se rappeler toute sa vie, Elynorea faisait des rencontres angoissantes et oppressantes avec les eaux marines. Celle qui l'avait ramassée sur ce fameux rocher avait pleinement conscience du potentiel financier que représentait sa prise, et comprit rapidement la nécessité pour elle de laisser la petite renouer avec les eaux salées, à fréquences régulières. Non sans lui nouer une corde autour du cou, pour éviter qu'elle ne s'enfuit, et non sans parfois lui en faire baver, en la maintenant dans une étendue d'eau insuffisante, jusqu'à ce que les poumons d'Elynorea ne devienne deux immenses brasiers, respiration coupée depuis trop longtemps. Et puis, ensuite, sur le chemin de Thern, après avoir par deux fois échappé à un écaillage en règle, il y avait eu ces brûlures asséchantes sur sa peau et ces douleurs cardiaques, de plus en plus fortes et conséquentes à mesure que le temps s'égrainait depuis qu'elle n'avait pu pleinement s'immerger dans quelques flots salés. Et puis, et puis ... Si elle piquait une tête dans la retenue souterraine d'eau salée, à Thern, c'était uniquement pour ne pas revivre ce calvaire qui l'avait poussée à faire de très chancelants premiers pas vers les Greywaters. Parallèlement, elle n'a aucune difficulté à se baigner dans les eaux du Lac d'Ardlos ou d'ailleurs, tant qu'il s'agissait d'eau douce. Car Elynorea adore nager. Elle le fait même très bien, en n'ayant donc point du tout recours à sa queue de sirène, entre reflets bleu topaz et vert turquoise. C'est une sprinteuse autant qu'une excellente apnéiste, capable de rester en immersion pendant de longues minutes sans reprendre son souffle. Il y a toujours cette pointe, cette brûlure, qui finit par lui emplir les poumons, douce morsure qu'elle en viendrait presque à poursuivre autant qu'à redouter, lui rappelant, s'il le fallait, qu'elle était olaïade et non ménaïade. Elynorea parle peu, mais quand elle le fait, c'est en étant franche et directe. Car elle vit un peu dans son monde, Elynorea. Ou plutôt car elle vit dans un monde au sein duquel le cercle des êtes en qui elle a confiance est plus que restreint. Et elle ne voit pas réellement l'intérêt d'adresser la parole à tous les autres, à tous ces êtres dont elle n'a que faire. De la même façon, elle ne partage que rarement ce qu'elle pense ou ressent. Par pudeur ? Sans doute pas. Peut-être a-t-elle compris qu'étant seule à avoir vécue ce qu'elle a vécu, il est difficile de se mettre à sa place. De toute façon, elle n'en a pas envie. Elle n'a pas envie d'être prise en pitié, ni même surprotégée comme si elle allait se briser, quoi que, concernant ce dernier point, sans doute a-t-elle tout de même fait bien des exceptions dès lors qu'il s'agissait de Lyënel ou de sa cadette Iminyë. D'un point de vue bien plus général, elle éprouve une haine incommensurable pour l'espèce humaine, et elle les noierait tous autant qu'ils sont si elle le pouvait. Mais elle s'incline lorsqu'il lui est demandé, de la bouche d'un Greywaters, de se montrer civile envers l'un d'entre eux. Uniquement pour mieux se rincer la bouche par la suite ! Son cœur a été presque brisé de voir Iminyë quitter Thern, loin d'elle et des siens, pour aller se marier dans ce Sud qui n'avait causé que des malheurs à Elynorea. Cela a été comme un second abandon pour elle. Elle a commencé à refuser quelques repas, à retarder l'échéance des immersions salées, a perdu le goût à tout ou presque, plongeant alors dans une certaine dépression dont elle ne s'est sans doute pas encore entièrement remise. C'est à ce moment là que son esprit s'est encore plus intéressé qu'avant aux animaux mythiques et mystiques. Aujourd'hui, elle devient de plus en plus incollable sur le sujet, mais elle avait déjà une petite accointance avec tout ceci. Pour célébrer ses 5 ans parmi eux, les Greywaters lui avaient en effet offert un actalus, qu'elle a baptisé Faëlyos, qui se régale des poissons du Lac d'Ardlos, et qui, au grand dam de certains, aurait commencé à se reproduire quelque peu ... Lorsqu'elle n'étanche pas sa soif de connaissances quant aux créatures mystiques, Elynorea peut passer des heures à peindre, à dessiner ou à quelques autres travaux manuels. Cela lui occupe les doigts autant que l'esprit, et elle est plutôt douée. Mais ses techniques sont particulières, car elle ne manque jamais d'utiliser les matériaux naturels plutôt que les produits vendus par les spécialistes de l'art. Surprenez la en pleine création et vous pourriez vite croire que tout ceci est confus, en plus de salissant et mangeur d'espace. Car dans les appartements qui lui sont alloués, Elynorea s'étale, assise à même le sol, au milieu d'une certaine somme de bric à brac. C'est sa façon à elle de créer, pieds nus, parfois à genoux, parfois presque couchée sur sa toile. Elle est possessive, la sirène. Ce qui est à elle est à elle. Elle ne partage pas facilement, parce qu'elle a été privée de tout pendant si longtemps, que chaque prêt fait naître en elle la craindre du vol, la peur d'être dépouillée, d'être grande perdante. Cela s'applique autant à ses quelques possessions matérielles qu'à ses proches, ce qui n'est pas sans causer grand souci. Cela a déjà été le cas, quand Iminyë est partie se marier alors que dans l'esprit de la jeune femme, la Maison Royale Silvershell, et particulièrement le Prince  Rhaelon, c'est un vol, pur et simple. Une vile manœuvre, aussi. Et voilà que la blessure se rouvre, que les craintes explosent, alors qu'il est question de noces avec un nouveau membre de la Maison Silvershell. Une fois de plus, l'un de ces princiers sudistes viendrait-il la dépouiller de l'un des êtres les plus importants pour elle, si ce n'est le plus important ? Elle ne se laissera pas faire, Elynorea, ça non ! Elle est plutôt jolie, la damoiselle, mais elle n'est pas de ces jeunes femmes qui passent leur temps les yeux rivés sur le reflet d'elles-même que leur renvoie leur miroir. Pourtant, elle sait prendre soin d'elle, mais sans trop d'excès et sans grande prétention. Peut-être est-elle particulièrement dotée de cette beauté et grâce naturelles allouées aux sirènes ? Ses longs cheveux blonds sont naturellement quelque peu ondulés. Le bleu de ses yeux adopte des teintes variables et transcendantes selon l'ensoleillement, le temps, ou les humeurs de leur propriétaire. Elle est plus grande et plus élancée que bon nombre de jeunes filles de son âge, ses gestes et son allure sont graciles et gracieux. Mais Elynorea, elle ne fait sans doute que de se reposer sur tout cela, sans chercher à accéder à plus, à des traits et des allures qui ne sont pas les siens. Elle a son propre style à elle, toujours un peu moins conventionnel que les autres, lorsque son maquillage, léger, se pare de quelques fantaisies, ou qu'elle coiffe ses longs cheveux elle-même dans des compositions qui semblent souvent laisser à penser qu'elle a fait ça à la va-vite, sans réfléchir, alors qu'elle a bel et bien pensé et conçu tout ce qu'elle a fait. Et si elle sourit peu, ou moins souvent que bien d'autres, quand elle le fait ... Quand elle le fait, tout devient si lumineux, car elle irradie, littéralement, et ce jusque dans son regard. Son regard qui a toujours été le reflet de son âme, parfois cassant, parfois affectueux, parfois triste à s'en laisser dépérir, et parfois heureux de si petites choses ... A son sujet, ses actes et ses actions valent sans doute bien plus que ses mots. Parce qu'il lui est si difficile de dire ce qu'elle ressent et éprouve. Les mots ne viennent pas, ou ils se bousculent sans sens dans sa bouche. Peut-être est-ce là un traumatisme dû à sa jeune enfance, et même si les Greywaters ont tenté de lui expliquer qu'il n'y avait rien de mal à éprouver des sentiments et à les partager, la difficulté demeure. Mais ses gestes, eux, en revanche ... Elle a son petit caractère, Elynorea, elle sait sortir les griffes, montrer les crocs ou vous rembarrer avec dureté et froideur. Mais quand Lyënel, ou plutôt quand Sir Lyënel lui demande quelque chose, elle s'exécute, en se forçant parfois un peu. Et elle qui n'est pas des plus tactiles se laisse toujours enserrer dans ses bras à lui, avec délectation et appréciation intense. Les liens qui la lie à lui sont indescriptibles, pluriels, incommensurables, et surtout quasi vitaux pour elle. Il est son sauveur autant que son père, son frère, son mentor, son confident, son ami et son maître. Elle serait prête à bien des extrémités pour lui, y compris les pires. Elle aimerait tant que tout le monde comprenne, que nul ne puisse s'interroger un seul instant sur leur relation, mais ses espoirs deviennent de plus en plus semblables à ses aspirations enfantines, inatteignables et illusoires. Comment pourrait-elle officiellement être considérée comme sa fille, alors que tant les sépare, malgré tout, et qu'une sudiste s'approche de Thern, comme une menace entre eux deux ?



III. SOUS L’OCÉAN

PSEUDO : Twix. PRÉNOM : Interpol a classé ça secret défense  What a Face ÂGE : Un quart de siècle ! FRÉQUENCE DE CONNEXION : Aoap !. COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : Il était tout en haut des derniers sujets postés dans l'espace pub' des forums fantastiques sur Bazzart, même que  :mimi: VOTRE AVIS SUR CE DERNIER : C'est comme un délicieux chocolat noir, j'ai envie de lui croquer dedans, mais en même temps, c'est une p'tite merveille à préserver ! PERSONNAGE : Scenario de Sir Lyënel himself ! AVATAR : Elle Fanning CREDITS : CelticAddiction && Tumblr DERNIER MOT ? : Hodor.

Pour aider le staff :
Code:
<c>ELLE FANNING</c> - Elynorea Wildheart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 10/02/2017
✧ Messages : 105
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Elle n'en a entendu que du mal, et n'en pense absolument aucun bien ! Dans la hiérarchie de tous ces humains qu'elle abhorre, l'Ordre est en haut de la liste !


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Sam 11 Fév - 1:07

“ Il était une fois... ”

Off I go, where I fall is where I land

Histoire ou test rp


Earth is just "Eh" without Art
Ce que les hommes pouvaient être bruyants ! En marchant, ils faisaient claquer leurs portes sur le sol, comme une cadence militaire quelque peu déréglée quand ils se trouvaient incapables de marcher en rythme. En parlant, ils ne savaient contrôler le volume sonore de leur voix, et leurs paroles se répercutaient en écho, après être venues se fracasser contre les murs ou la moindre surface un tant soit peu dure. Les femmes avaient plus de grâce, plus de légèreté. Elles ne riaient pas si forts, ne semblaient pas se déplacer en troupeau lorsqu'elles n'étaient que deux. Mais dans un sens, cela pouvait quelque peu lui simplifier la vie, à Elynorea, que d'entendre arriver de loin le moindre membre de la gente masculine se trouvait dans ses environs. Parce que cela lui permettait de se faufiler sans être vue, de se dissimuler au moindre regard, de ne pas être prise en flagrant délit de déambulation dans les couloirs. Pas que cette attitude soit répréhensible en elle-même, mais plutôt que les Greywaters appréciaient de savoir où elle se trouvait, histoire de. En tout cas, présentement, dans son environnement proche, dissimulée dans l'ombre d'une alcôve, Elynorea attendait que deux serviteurs de la Maison Greywaters se dépêchent de passer, alors qu'elle avait pris la précaution supplémentaire de se plaquer le plus possible contre la pierre du mur. Le contact était quelque peu froid, pas forcément des plus agréables mais pas des plus gênants non plus. De toute façon, elle n'y prêtait pas réellement attention, se concentrant plutôt sur son point de mire. Au bout du couloir, là-bas, il y avait un escalier en colimaçon, escalier qui lui permettrait de regagner l'étage où se situaient ses appartements privés. Ceux là même où elle était sensée se trouver en ce moment même, alors que la réalité était tout autre.

La réalité, c'était qu'elle était donc plaquée dos au mur, tenant d'une main un petit panier d'osier, et de l'autre sa paire de chaussures. Elle avait retiré ces dernières par précaution supplémentaire, histoire de faire le moins de bruit possible, mais également de ne pas en perdre en route si elle devait quelque peu sprinter, ou se prendre les pieds dans quoi que ce soit, une marche, un tapis, ou même un meuble. Quant au panier, il contenait sa petite collecte du jour, ou plutôt du soir. A moins qu'il ne s'agisse d'un entre deux, puisqu'elle avait regagné le château au moment même où l’obscurité commençait vraiment à plus que tomber. Il fallait qu'elle fasse vite, le dîner aurait bientôt lieu, et ... Et hors de question pour elle de devoir piteusement se sentir honteuse face à Sir Lyënel ! Elle savait qu'il n'y verrait pas à mal, mais qu'il lui reprocherait, peut-être à juste raison, d'avoir pris des risques, ou en tout cas de ne pas s'être montrée des plus raisonnables. Mais en même temps, il ne pouvait pas exactement la maintenir reliée à lui par une corde attachée, même si peut-être que parfois, il pourrait penser qu'il s'agit là d'une bonne idée. Et en même temps aussi, techniquement, elle ne lui désobéissait pas en ce moment, parce qu'il ne lui avait pas demandé de rester au château, et que, donc, elle exploitait une faille, n'est-ce pas ? Le fait était que, ce matin, ce n'était pas l'une des chambrières habituelles qui s'était occupée de changer les draps de son lit, et que celle qui s'en était chargée avait cru de bon ton de faire un peu de ménage, en faisant disparaitre une partie des plantes et autres collectes végétales d'Elynorea. Qui s'était retrouvée bien démunie alors qu'elle voulait continuer sa petite toile. Il avait bien fallu qu'elle refasse les stocks, non ? Et puis ... Et puis, ça sentait bon, les fleurs. Et puis aussi, cela faisait du bien d'être en plein air, de pouvoir marcher pieds nus par terre, en sentant l'humidité vous chatouiller les doigts de pieds, et en vous sentant vraiment relier à la terre que vous fouliez.

Peut-être que c'était une sorte de penchant étrange, pour quelqu'un comme elle, comptes tenus de ce qu'elle était, mais Elynorea appréciait cette dualité, cette complexité, ce paradoxe. Fouler la terre n'avait rien de mal, tant que l'on oubliait pas de se laisser régulièrement porter par les flots ! De toute façon, elle vivait sur terre, alors il fallait bien que le plus possible des éléments de son existence soient en adéquation entre eux. En plus de cela, elle avait un bon sens de l'orientation, et connaissait par cœur tous les couloirs et tous les recoins du château, pour la simple et bonne raison qu'on lui faisait suffisamment confiance et qu'elle était suffisamment proche des Greywaters pour qu'on ne lui refuse aucun accès. Bon, certes, cela faisait plusieurs années qu'elle n'avait plus mis les pieds dans certaines pièces, comme la chambre du couple suzerain. Sans doute parce qu'elle était grande, maintenant, adolescente, au moins, et qu'elle n'était plus cette petite fille apeurée qui avait pu passer certains après-midi en compagnie des parents de son réel sauveur, pour être rassurée, entourée. Mais, oui, elle avait ses entrées un peu partout, sans avoir besoin de sourire ou de minauder pour amadouer qui que ce soit. De toute façon, elle n'était pas très douée pour ça, ou plutôt ne réservait-elle ce genre de stratagèmes qu'à un cercle des réduits de privilégiés. Elle ne causait pas forcément de gros problèmes, Elynorea, et elle était certes distante, mais pas du genre à se comporter comme une peste. Elle ne cherchait querelle que si on la heurtait ou qu'on ne comprenait pas qu'elle voulait être laissée en paix. Alors on la laissait passer. Sans parler du fait qu'une fois encore, elle était agile et maligne, avait une bonne ouïe, et connaissait l'heure des tours de garde, le trajet du personnel de maison, aussi. Alors se faufiler jusqu'aux abords naturels du château ne lui était pas très compliqué. Elle ne se perdrait pas, de toute façon, même pas quand, comme aujourd'hui, elle laissait son esprit divaguer, le temps pour elle d'aller ramasser du matériel naturel pour ses œuvres artistiques. Bon, allez, il n'y avait plus personne en vue, elle allait pouvoir regagner ses quartiers, mais devrait se dépêcher de se laver les mains et les pieds, d'enfiler de nouveau ses chaussures et de remettre un peu d'ordre dans ses cheveux. En croisant les doigts pour tout faire bien, être dans les temps, et n'éveiller les soupçons de personne !


Water, the driving force of all Nature
C'était une sensation aussi enivrante que quelque peu effrayante que d'être totalement immergée dans une étendue d'eau massive. Vous sembliez soudainement être aussi léger que l'air, ne plus rien peser, ne plus avoir aucun impact sur l'environnement qui vous entourait. Plus rien ne vous était impossible en terme de mouvements, et la seule limite était celle que vous présentait vos poumons, lorsqu'ils en venaient presque à vous hurler de respirer, de remonter à la surface inspirer une bouffée d'air pur. La fatigue n'avait pas sa place en ces lieux aquatiques, les douleurs physiques non plus, semblait-il. Pendant un instant, pendant tout le temps que durait votre immersion, si vous y mettiez du vôtre, vous étiez même en mesure de tout oublier, ne serait-ce que pour un temps, de faire le vide dans votre esprit, d'entrer en communion avec ce monde du silence ausi entier, où les rares sont vous parvenaient de cette si étrange des manières. C'était en tout cas tout ceci que ressentait Elynorea lorsqu'elle se baignait dans les eaux du Lac d'Ardlos, qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il fasse froid ou qu'il fasse chaud. Elle laissait ses longs cheveux blonds se déployer autour d'elle, irréels, comme un million de filaments dorés, pour qui la gravité et la cohésion d'ensemble n'avait plus aucune importance. Elle ouvrait grand les yeux, laissait ses iris si bleues contempler tout le paysage aquatique autour d'elle. Elle se défaisait de sa robe, restait seulement en chemise de corps et en simple jupon, laissant alors le tissu épouser la moindre courbe de son corps, jusqu'à ses longues jambes qui semblaient finalement dénudées. Ses longues jambes qui battaient régulièrement les flots pour ne pas couler à pic.

Les eaux pures et limpides du Lac d'Ardlos n'étaient en rien capables de couvrir ses gambettes de ses écailles aux teintes bleu azur et vert turquoise. Et c'était aussi bien comme cela, car Elynorea voulait pouvoir partager des instants privilégiés avec les autres Greywaters, là où eux ne s'aventuraient jamais dans les eaux salées de la retenue souterraine de la cité de Thern. Et puis ... Et puis, elle devait bien en convenir, aussi belles puisse-t-elle trouver les couleurs de sa queue aquatique, elle ne pouvait s'empêcher de se remémorer les calvaires qu'elle avait pu vivre à cause de tout ceci. Et puis, peut-être était-ce aussi une façon pour elle de se révolter contre sa situation, une situation qui lui était imposée sans qu'elle ne l'ait choisi, une transmission toute maternelle, une mère dont elle ne se souvenait pas, d'ailleurs, et qui l'avait abandonnée. Le fait de sentir ses poumons crier famine, à leur façon, était aussi une belle manière pour elle de se rappeler de ne jamais oublier. De ne jamais oublier à quel point l'on pouvait souffrir et être mise à terre, sans pour autant accepter son sort et se laisser faire. Alors, elle venait jusqu'ici, jamais vraiment seule, car toujours accompagnée, parfois par l'une des sœurs de son protecteurs, parfois simplement surveillée par l'un des gardes au service de la Maison Greywaters. Parfois, cela se poursuivait par un tour à cheval dans la campagne environnante, et la jeune sirène prouvait alors qu'elle savait là aussi y faire, même si elle finissait toujours plus ou moins par avoir quelque peu mal aux fesses. Cela lui donnait une bonne raison pour s'allonger sur le dos, dans son lit moelleux, en caressant Faëlyos d'une main, et en observant le plafond. Un plafond qu'elle avait fait repeindre d'un ciel étoilé, même si, initialement, elle avait essayer de sauter à pieds joints sur sont lit pour essayer de l'atteindre, mais peine perdue. A part manquer de se casser une jambe en se réceptionnant mal, et en s'attirant un cri d'angoisse d'Iminyë lorsque celle-ci était entrée dans sa chambre, Elynorea n'avait récolté aucun résultat.

Mais elle avait aimé se sentir aérienne, détachée de la pesanteur du monde, un peu comme lorsqu'elle nageait, ou comme lorsqu'elle montait à cheval, à une allure quelque peu galopante. En ces instants là, sans doute se montrait-elle plus souriante qu'à son habitude. Et sans doute faisait-elle alors plus jeune que son âge, tant dans le regard, l'expression faciale que l'attitude, elle qui semblait parfois si grave et si sérieuse. Parfois boudeuse, souvent méfiante. Si farouche, si inébranlable. Si agile, si gracieuse. Si secrète et si renfermée. Parfois trop franche, mais toujours loyale et honnête. Lorsqu'elle sautait à pieds joints sur son lit, et lorsqu'elle nageait, tout ceci s'effaçait, et il ne restait plus qu'elle. Elle et elle seule, sans ses qualités, sans ses défauts, mais juste elle. Elle, Elynorea. Juste elle. Loin de toutes ses récentes inquiétudes, loin de ses blessures et meurtrissures, passées comme présentes. Iminyë avait été dérobée par l'un des princes sudiens, et elle était mère, maintenant. D'un petit garçon, ce qui devait bien éloigner Elynorea de son cœur. Celle qui était sa figure maternelle avait fondu vers le Sud pour ceindre une couronne princière, l'abandonnant, sans se retourner, et sans doute sans plus se soucier d'elle. C'était comme cela que cela s'était forcément passé, dans son esprit à elle, qui refusait d'entrevoir ne serait-ce que la moindre probabilité qu'il en ait été tout autrement. Si elle s'écoutait, parfois, Elynorea enfermerait à double tour, dans un coffre, tout ce qu'Iminyë avait pu lui offrir, et elle irait ensuite jeter le coffre au plus profond du Lac d'Ardlos. Mais elle ne franchissait jamais le cap, parce qu'un coffre, c'est lourd, et qu'il lui faudrait le trainer jusqu'au lac, car jamais Sir Lyënel ne laisserait le moindre garde l'aider dans ses plans rancuniers et emplis de jalousie et d'excès. Alors, stupidement, la jeune femme se contentait de se pincer le nez sous les flots du lac, jusqu'à sentir tout son torse la brûler, en pensant très fort à la princesse et en espérant qu'elle ressentir cette douleur. Et ce jusqu'à ce qu'elle doive finalement tout de même reprendre son souffle. Cela n'y changeait rien, Iminyë ne revenait pas, ne rentrait pas vivre à Thern pour toujours et à jamais. Et voilà qu'Elynorea devait brusquement se trouver un nouveau plan d'action alors que se profilait déjà une autre menace venue du Sud, et là aussi issue de la famille royale siégeant à Isandiel. Une menace aussi rousse que la première, une menace que la jeune femme abhorrait pourtant d'ores et déjà avec encore plus de force et d'entrain ... Et son cœur se serrait déjà dès qu'elle croisait le regard de son père, en pensant à ce qu'il adviendrait très probablement d'elle, qui perdrait toute importance à ses yeux le jour où il convolerait en justes noces ... On peut mourir de tristesse, n'est-ce pas ? ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Sam 11 Fév - 2:10

MA PETITE geu :AH: :fou: :fall: :whaa: :danse:

tu nous fait plaisir là cute et le prénom est parfait bave

bienvenue officiellement et bonne chance pour ta fiche, n'hésite pas si tu as des quesitons :mignon:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Sam 11 Fév - 8:29

Babyyyyy :whaa:

Bienvenue encore une fois ma petite Elyn du coup yah
J'adore ce que tu as écrit pour le moment je suis bien impatient de lire la suite cute

Bon courage en tout cas et encore une fois n'hésite pas à me contacter aussi s'il y a le moindre questionnement, et même si tu veux seulement discuter mdr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

there's a light yet to be found.

✧ Date d'inscription : 27/06/2016
✧ Messages : 618
✧ Écus : 46
✧ Localisation : Isandiel
✧ Ordre des Aigles : elle les déteste cordialement.


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Sam 11 Fév - 9:27

Bienvenue parmi nous I love you
Ce début de fiche est un délice !

_________________
come back. come back to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

and we lost faith in the arms of love

✧ Date d'inscription : 06/11/2016
✧ Messages : 738
✧ Localisation : Ilmrin par habitude, les Terres Gelées par besoin et Isandiel par les temps qui courent.
✧ Ordre des Aigles : du dégoût, à la mesure de celui qu'il porte pour les sirènes. Briseurs de corps et d'âme, il les maudit.


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Sam 11 Fév - 13:50

Le bébé sirène pris dans mes filets ho
Bienvenue parmi nous, excellent choix de scénario perv
Bonne rédaction de fiche sniff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 10/02/2017
✧ Messages : 105
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Elle n'en a entendu que du mal, et n'en pense absolument aucun bien ! Dans la hiérarchie de tous ces humains qu'elle abhorre, l'Ordre est en haut de la liste !


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Sam 11 Fév - 18:12

Merci vous tous :danse: :danse:

Iminyë ❧ ne seriez-vous pas celle qui m'a abandonnée ? o Vous qui êtes désormais si loin de moi ... cry

Sir Lyënel ❧ mon cher père, j'espère que votre impatience sera suffisamment abreuvée d'ici peu :danse:

Lyara ❧ merci de vos compliments, qui me vont droit au cœur :mimi:

Halbyròn ❧ voici venir le vil humain, qui m'a prise pour une vulgaire truite Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

and we lost faith in the arms of love

✧ Date d'inscription : 06/11/2016
✧ Messages : 738
✧ Localisation : Ilmrin par habitude, les Terres Gelées par besoin et Isandiel par les temps qui courent.
✧ Ordre des Aigles : du dégoût, à la mesure de celui qu'il porte pour les sirènes. Briseurs de corps et d'âme, il les maudit.


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Sam 11 Fév - 18:15

Les écailles toi aussi et l'odeur, mets un peu d'after-écaille ho laugh
Ca me tarde de voir ce que tu vas faire avec la petite perv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 10/02/2017
✧ Messages : 105
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Elle n'en a entendu que du mal, et n'en pense absolument aucun bien ! Dans la hiérarchie de tous ces humains qu'elle abhorre, l'Ordre est en haut de la liste !


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Sam 11 Fév - 22:57

Je sens très bon, je te défends de me contredire d'abord nope nope

J'avance, doucement, mais sûrement mexico mexico
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Sam 11 Fév - 23:57

Vas-y ma Elyn, montre lui qui tu es :AH:

C'est pas croyable à quel point tu as parfaitement saisi et compris le personnage, c'est trop cristina Ca fait tellement plaisir à voir lord
Revenir en haut Aller en bas
avatar


✧ Date d'inscription : 10/02/2017
✧ Messages : 105
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Elle n'en a entendu que du mal, et n'en pense absolument aucun bien ! Dans la hiérarchie de tous ces humains qu'elle abhorre, l'Ordre est en haut de la liste !


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Dim 12 Fév - 0:51

Ouais, faisons comme si je savais qui j'étais vraiment pour de vrai du pas faux coquin :danse:

En vrai, Elynorea, une fois en sécurité et choyée, ça devait trop être la gamine qui te mord et te donne un coup dans les noisettes quand tu l'emmerdes What a Face

Ah bah si ce début te plait attention à la suite j'en suis bien aise :mimi: :mimi:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Dim 12 Fév - 1:02

Oooh, une presque Greywaters, c'est cool ça, ça va faire du monde en plus à la maison cute

Bienvenue parmi nous et un bon courage pour le reste de ta fichounette qui est déjà bien entamée et surtout, écoute pas trop Halby, il dit que des bêtises, faut le mettre au bûcher mexico
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and we lost faith in the arms of love

✧ Date d'inscription : 06/11/2016
✧ Messages : 738
✧ Localisation : Ilmrin par habitude, les Terres Gelées par besoin et Isandiel par les temps qui courent.
✧ Ordre des Aigles : du dégoût, à la mesure de celui qu'il porte pour les sirènes. Briseurs de corps et d'âme, il les maudit.


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Dim 12 Fév - 11:45

Les morues au bbq, c'est tout ce que j'ai à dire ho
laugh j'déconne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 10/02/2017
✧ Messages : 105
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Elle n'en a entendu que du mal, et n'en pense absolument aucun bien ! Dans la hiérarchie de tous ces humains qu'elle abhorre, l'Ordre est en haut de la liste !


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Dim 12 Fév - 14:13

Hey, mais c'est que Thern est bien peuplée :danse: :danse:
Merci beaucoup Waith lapin lapin

Halbyròn ❧ bang bang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Dim 12 Fév - 15:10


je t'avais promis un message hier soir, et j'ai pas appuyé sur envoyé ho :fall: :OH:
SHAMEONME bucher
DONC nein
BIENVENUE ma future-belle-fille-d'adoption :love luv :alee:
bon courage pour la fin de rédaction de ta fiche qui, j'en suis persuadée, sera MAGIQUE vu ce que tu nous a déjà vendu j'ai hâte d'en voir plus plus plus pretty
Revenir en haut Aller en bas
avatar

A storm with skin

✧ Date d'inscription : 05/11/2016
✧ Messages : 393
✧ Localisation : perdue au milieu des flots ou à longer les côtes d'Istard. Installée depuis quelques temps sur une falaise tout près d'Isandiel
✧ Ordre des Aigles : elle s'est juré de représenter leur perte


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Dim 12 Fév - 17:18

Je valide tellement le choix de scenario :mimi: :AH: bave Et que dire du prénom qui clauqe sacrément :fall:

Bienvenue dans le coin petite sirène ! Je te réserve d'ors et déjà un lien avec le chef de famille =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 10/02/2017
✧ Messages : 105
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Elle n'en a entendu que du mal, et n'en pense absolument aucun bien ! Dans la hiérarchie de tous ces humains qu'elle abhorre, l'Ordre est en haut de la liste !


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Dim 12 Fév - 19:42

Aleyna ❧ non seulement vous voulez me dérober mon Sir Lyënel, mais en plus vous faîtes exprès de pas me voir, que vous êtes vile ! :AH:

Bylgja ❧ ce sera avec plaisir, après tout, c'est limite obligé, le pater familias était pas obligé de la recueillir en l'absence de Lyënel lapin lapin

Merci vous deux en tout cas, vous êtes choupies ! :danse: :danse:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Dim 12 Fév - 20:31

Je me permets un petit commentaire, étant auteur de la fiche de scénario. J'espère que les admins ne m'en voudront pas  :cache:

C'était juste pour dire que je suis absolument abasourdie par ta fiche, elle est parfaite selon moi. Tu as tellement bien compris le personnage que ça me fait sauter de joie ! :AH: Dans tout ce que tu as écrit c'est exactement cette petite que Lyënel a récupéré et qui est devenue comme sa fille. Dans tout ce que tu as écrit j'ai aussi la joie de voir une part que tu t'es appropriée. Je suis vraiment heureuse d'avoir lu cette fiche. :whaa:

Bon courage pour la validation :coeur2:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


✧ Date d'inscription : 23/12/2016
✧ Messages : 368
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Des barbares sanguinaires qui mériteraient de tester leurs propres méthodes.


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Lun 13 Fév - 14:43

T'es trop mignonne, jotem !

Bienvenue sur le forum et on va grandement t'adopter à Thern !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 10/02/2017
✧ Messages : 105
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Elle n'en a entendu que du mal, et n'en pense absolument aucun bien ! Dans la hiérarchie de tous ces humains qu'elle abhorre, l'Ordre est en haut de la liste !


MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   Lun 13 Fév - 17:49

Je confirme, il n'y a que des belles gosses à Thern :danse: :danse:
Merci beaucoup Aleen :keuk:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea   

Revenir en haut Aller en bas
 

I am falling, say my name, and I'll lie in the sound ❧ Elynorea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Lequel choisir ?
» GRACE → safe and sound
» Sound test guitare EVH Stripe + MXR EVH Phase 90
» Angel Sound, ou doppler foetal
» Nadja W. (+) You will be safe and sound

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MERMAID GRACE ::  :: Le serment d'allégeance :: Bienvenue en Eador-