AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Family's not about blood. It's about love. • Aerdenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


✧ Date d'inscription : 23/12/2016
✧ Messages : 356
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Des barbares sanguinaires qui mériteraient de tester leurs propres méthodes.


MessageSujet: Family's not about blood. It's about love. • Aerdenn   Sam 28 Jan - 1:08

    Accoudée aux remparts sud de la forteresse, ses yeux azurés parcouraient l’horizon qu’offrait cette vue imprenable. A ses pieds, les cascades de Thern emportaient les eaux en contrebas dans un vacarme que beaucoup auraient pu juger assourdissants s’ils n’étaient pas habitués à celui-ci. Mais pour celle qui était demoiselle de la cité des Greywaters, ces cascades ne produisaient qu’un doux son apaisant. Depuis sa chambre, elle pouvait les entendre, qu’importe l’heure et l’instant. Pensive, Ysaleen demeurait immobile, les yeux reposant dans le vague, fixant cet horizon sans pour autant le voir. Voilà que son esprit était tourmenté par toutes ces choses qui allaient être amenées à changer d’ici peu. Elle se laissa aller à un énième soupir, sachant très bien que la tranquillité de ces lieux était peut-être bel et bien en jeu.

    Vêtue d’une longue tunique aux couleurs claires qui lui arrivait au-dessus du genou, elle avait de nouveau préféré mettre ce rang de dame au placard, avec ses robes, préférant les pantalons qui lui étaient bien plus confortables. A ses pieds, une paire de bottes en cuir usée venait parfaire la tenue presque peu présentable de la bâtarde de Thern. Ses cheveux avaient été nattés de manière à dégager les quelques mèches qui pouvaient gêner son visage, repoussant les cheveux en arrière et les laissant libres sur le reste de leur longueur. Ses traits durs étaient davantage marqués par cette coiffure qui lui offrait un air définitivement sévère. La demi-sœur du très estimé seigneur de la cité sage semblait être sur le point d’être, de nouveau, en désaccord avec le monde entier. Pourtant, tel n’était pas le cas et sa journée avait plus que bien commencé.

    Comme elle le faisait de manière régulière, elle s’était aventurée sur les bords du lac Ardlos, non loin du petit hameau où elle avait vu le jour et où elle se rendait quand elle était énervée, sachant qu’elle saurait trouver la paix et la sérénité en ces lieux qui lui étaient plus précieux qu’elle ne pourrait jamais l’admettre. En Ménaïade qui se respecte, elle prenait soin de se baigner le plus souvent possible dans ces eaux douces et paisibles et c’était bien ce qu’elle avait fait durant la matinée, se dissimulant du regard de tous afin de pouvoir pénétrer les eaux et laisser sa transformation opérer sans qu’elle n’est à se soucier des conséquences. Sirène, elle l’était plus qu’elle ne souhaitait l’admettre et c’était des heures durant qu’elle se baignait, nageant dans le fond des eaux pour que personne ne puisse deviner sa présence, prenant garde aux pêcheurs et aux curieux. Là, elle avait entamé sa longue réflexion sur ce qui se produirait prochainement. Lyënel allait se marier. Son précieux neveu, celui qui lui rappelait tant son cher Aerdenn et le futur seigneur de Thern. La jeune femme était prête à lui offrir, à lui aussi, sa vie et son épée – et seuls les Dieux pouvaient attester qu’elle ne lui serait pas de trop. La fiancée du jeune homme, une fille de la maison Silvershell, devait arriver très prochainement. A dire vrai, Ysaleen avait cru comprendre que tout ceci avait un rapport avec le prochain Tournoi organisé à Isandiel. Et les nouvelles venues, qui qu’elles pouvaient être, inspiraient toujours une grande méfiance à l’égard d’Ysaleen. Qui pouvait savoir si elle serait bien une jeune femme aimante pour Lyënel ? La seule pensée qu’elle puisse lui faire de la peine la rendait plus fermée à la rencontre de cette jeune femme.

    Ce fut avec ces réflexions en têtes qu’elle s’était allongée au fond du lac, se laissant aller à quelques pensées sombres. Puis, quand elle se rendit compte que le soleil était monté bien haut dans le ciel, elle avait regagné la berge, ondulant sa magnifique nageoire aux écailles dorées. A l’abri des regards, elle avait séché son corps, forçant les écailles à tomber l’une après l’autre. Quand elle fut sèche, elle s’était rhabillée et avait repris la route, rebroussant le chemin afin de retrouver la cité des érudits. A chaque fois qu’elle faisait son entrée en ces lieux, elle se voyait bouleversée par cette haute tour qui était la bibliothèque si précieuse où elle avait travaillé durant longtemps, s’imprégnant de bien des savoirs qui n’auraient jamais dû lui être enseignés. Il y avait également le regard des autres. Ce regard mauvais, méprisable qui lui rappelait bien trop souvent que sa naissance demeurait une chose bien douteuse pour tous et qu’elle n’avait que très peu de noblesse en elle, malgré les tenues précieuses par leur matière et leur coupe qu’elle pouvait porter. Et c’était souvent bien pour cela qu’elle appréciait cette solitude et qu’elle venait se recueillir sur les remparts.

    Baissant les yeux, elle donna une pichenette dans un caillou qui se trouvait sur le rebord, le projetant dans les airs et forçant sa chute sans fin dans les eaux tumultueuses. Un nouveau soupir lui échappa quand un pas qui essayait d’être discret s’approcha d’elle. La blonde ne put s’empêcher de sourire quand elle comprit de qui il pouvait s’agir. « Eh bien mon frère, rappelle moi de ne jamais accepter de te laisser chasser ou partir en reconnaissance quelque part… Un sourd pourrait t’entendre appocher. » Une boutade accompagnée d’un sourire en coin qu’elle lui adressa sans mal, faisant volte-face et affrontant le regard de son aîné du sien, effronté et malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 14/12/2016
✧ Messages : 51
✧ Localisation : Cité des Érudits, Thern
✧ Ordre des Aigles : il ne leur accorde que mépris et espère bien les voir anéantis. La survie de sa race et des siens, voilà tout ce qui l'importe face à ces monstres pêcheurs.


MessageSujet: Re: Family's not about blood. It's about love. • Aerdenn   Sam 29 Avr - 23:45


Family's not about blood. It's about love.
Rares étaient les lieux où il aimait se recueillir, peu lui offraient la quiétude et la sérénité qu'il recherchait. Tous se trouvaient à Thern. L'eau profonde et paisible des bassins souterrains de la citadelle ou les recoins oubliés de la bibliothèque, bien qu'il laissait volontiers ce sanctuaire d'encre et de papier à son cadet. Était-ce du ses origines aquatiques ou à son passé de guerrier, le seigneur de Thern chérissait sa liberté plus que tout au monde et sentait rapidement étouffer en lieu clos. C'était sous les assauts du vent et au doux rythme de l'eau qu'il réfléchissait le mieux, là où son instinct ne lui faisait jamais défaut. Et c'était précisément parce qu'il avait passé la matinée confiné entre quatre murs, précisément parce qu'il n'avait cessé d'interroger sa conscience et sa raison au point de ne plus avoir les idées claires qu'il avait ressenti le besoin viscéral de prendre l'air. Son errance finit par le conduire naturellement jusqu'aux remparts sud. La ville de Thern était l'un des joyaux d'Ethen et si le château jouissait d'une vue imprenable, rien n'était comparable à ce qu'offrait cet endroit. Enfant, il se souvenait avec nostalgie qu'il s'agissait de son terrain de jeu favori en compagnie de son frère, époque bénie où l'insouciance était de mise. Époque bénie et malheureusement oubliée. L'insouciance n'avait désormais plus sa place dans le cœur d'Aerdenn et ce depuis bien longtemps.

Accoudée aux remparts, il pouvait reconnaître cette silhouette entre mille. La voyant plongée dans quelque réflexion, il eut dans l'idée de s'approcher sans se faire entendre d'elle. A l'observer ainsi, il ne put que remarquer le soupir qu'elle venait d'échapper. Il marqua un temps d'arrêt avant de poursuivre sa route, désireux de la laisser à sa réflexion et concentré pour faire le moins de bruit possible. A tort. Il le comprit sitôt qu'il la vit lever la tête pour se tourner en sa direction.

« Il faut croire que j'aime à ce qu'on remarque ma présence, » lâcha-t-il avec un sourire complice qui ne masquait en rien l'échec cuisant qu'il venait de subir. Sa cadette avait raison, la discrétion n'avait jamais été son fort. L'arrogance de sa naissance et de sa condition l'avait sans doute poussé inconsciemment à toujours se mettre en avant et toujours se faire entendre. A quoi bon se faire discret quand tous les regards devaient forcément converger vers vous ? Sa réflexion lâchée sur un ton de plaisanterie avait peut-être un arrière goût de vérité finalement. « Je n'ai jamais eu ton talent pour passer inaperçu, c'est bien vrai. » L'ironie était perceptible. Si elle savait se faire oublier et se révéler effectivement très discrète lorsqu'elle le voulait, il n'oubliait pas qu'elle avait hérité du fort caractère des Greywaters, ne mâchant nullement ses mots et n'hésitant pas à brailler plus fort que les autres pour faire entendre sa voix, s'amusant de son illégitimité pour s'autoriser à faire et dire tout ce que ses aînés s'interdisaient. En ce sens il l'enviait. Sans doute était-elle assailli par bien moins de craintes que lui. Pourtant sa présence ici lui soufflait le contraire. « On ne t'a pas croisée de la journée » commenta-t-il. « Montée pour admirer la vue avant le grand départ ? » Il n'oubliait pas l'une des raisons de sa propre présence en ces lieux Le départ imminent pour Isandiel.

Rendre visite à la maison Silvershell était toujours synonyme de liesse, plus encore depuis qu'Iminyë vivait à leurs côtés et qu'elle y a fondé une famille. Son fils avait du encore grandir. Jalousement, le seigneur espérait lui reconnaître une ressemblance évidente aux Greywaters. Mais il ne pouvait songer à ses retrouvailles tant attendues sans avoir un goût amer en bouche. Partir pour Isandiel signifiait s'éloigner de Thern et en ces heures troubles, Aerdenn ne pouvait se sentir tranquille. La situation devenait alarmante et il craignait qu'Isandiel ne connaisse pareille déconvenue. Un vent de crainte et de colère semblait s'élever et réveillait des ennemis qu'Aerdenn croyait endormis à jamais. De ces craintes là il ne pouvait en parler à personne en dehors du roi d'Istard. Rien n'était fondé, en parler représentait un risque beaucoup trop grand. Même à sa sœur en qui il avait pourtant toute confiance. Il n'aimait guère la tenir à l'écart mais il n'avait pas le choix. Il ne pouvait cependant nier l'évidence, elle semblait aussi soucieuse que lui. Il déposa une main protectrice sur l'épaule de cette sœur qui n'avait pourtant besoin de nulle protection. « Nous serons vite de retour, je peux te l'assurer. » annonça-t-il alors presque pour lui même en vérité. « Mais ce silence ne te ressemble guère. Thern ne pourra te manquer à ce point-là. » conclut-il en s'efforçant de sourire.
AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 23/12/2016
✧ Messages : 356
✧ Localisation : Thern
✧ Ordre des Aigles : Des barbares sanguinaires qui mériteraient de tester leurs propres méthodes.


MessageSujet: Re: Family's not about blood. It's about love. • Aerdenn   Mar 2 Mai - 16:03


    A la réponse de l’aîné Greywaters, Ysaleen ne put retenir cette esquisse de sourire qui lui était propre. Ses lèvres s’étirèrent dans cette expression mi- amusée, mi- transie de cet amour fraternel et ce respect qu’elle éprouvait à son égard. Lui-même avait ce sourire insolent qui ne le quittait presque jamais et qui était une caractéristique même des Greywaters. Lyënel portait le même, tout comme Iminyë. Avec cette même insolence qu’elle avait héritée, la sirène leva les yeux au ciel. Evidemment que son frère aimait se faire remarquer. Un trait de caractère qui les différenciait de par leur enfance opposée et différente. Parfois, elle avait été plus que ravie de voir qu’on l’oubliait, au fond de cette bibliothèque qui avait été un refuge, la protégeant du regard cruel des hommes qui la pointaient du doigt en l’affublant de ce terrible statut qui était le sien. Bâtarde.

    Cependant, ce fut avec ironie qu’il releva ce trait de caractère qu’elle ne possédait pas, sachant trop bien que, si elle le voulait, Ysaleen pouvait très bien se faire entendre et se faisait remarquer bien plus souvent qu’elle ne le souhaitait, que ce soit par son accoutrement, son attitude ou sa voix qu’elle pouvait faire porter afin d’être sûre d’être entendue. Elle lui asséna un léger coup de poing sur l’épaule. « Je te montrerais mes diverses cachettes dans la bibliothèque. En y restant des heures, tu apprendras à cultiver le silence. » Elle doubla ses propos d’un léger clin d’œil avant de s’accouder de nouveau au rempart, le regard tourné vers l’horizon.

    Il fit un constat qui força la jeune femme à hausser les sourcils, l’air innocent. Il était vrai qu’elle avait cherché à conserver cette solitude pour ce qui s’annonçait être leur dernier jour à Thern avant de rejoindre Isandiel. Elle ne détestait pas les Silvershell et les respectait. Mais l’idée de quitter le lac et leur demeure ne faisait que la rendre tristement nostalgique, elle qui avait pour mission de protéger son frère et ses enfants quoi qu’il advienne. De plus, ils ne reviendraient surement pas seuls mais avec la future fiancée de l’héritier de la cité des érudits. Une nouvelle jeune femme qui n’encourageait pas Ysaleen à l’accueillir à bras ouverts dans leur famille. « On peut dire ça oui… Le lac d’Ardlos va me manquer durant ces quelques semaines… » Rares étaient les moments où elle se livrait aux autres et Aerdenn était certainement le seul à pouvoir se vanter connaître tous les émois de sa jeune demi-sœur. Ca n’était clairement pas auprès de leur autre frère qui ne l’appréciait que peu qu’elle pouvait agir de la sorte…

    Elle sentit la main réconfortante du blond sur son épaule et vint déposer la sienne au-dessus. C’était là l’une des caractéristiques certaines de la maison à la truite noire : leur esprit familial et protecteur. Tous étaient là les uns pour les autres. Alors quand il souligna qu’ils seraient rentrés bien assez tôt, son sourire s’élargit avant de s’effacer doucement quand il releva que tout ce silence et cet absence ne lui ressemblait pas et ne pouvait être seul signe d’une nostalgie due à un éloignement prochain avec la cité des Ménaïades. Elle releva son regard azuré vers celui, similaire, de son frère avant de s’humecter les lèvres. « Je ne peux rien te cacher, n’est-ce pas ? » Elle soupira doucement avant de parler sur un ton plutôt bas. « Ne me dis pas que tu ignores ces murmures qui se propagent. Sur la place du marché, aujourd’hui, quelqu’un a encore clamé le retour sanguinaire de ceux qui, jadis, tentèrent de purifier la terre. Crois-moi que l’idée d’arracher la langue de cet imbécile m’est passé par la tête mais je n’en ai rien fait. » Elle soupira de nouveau, comme satisfaite de cette bonne action qu’elle avait pu accomplir. Puis, relevant le regard vers lui, elle lui fit part de sa plus grande crainte du moment. « Crois-tu vraiment que cette visite de courtoisie est sans danger ? Isandiel est une grande ville. Je ne pourrais vous protéger toi qui t’amuseras avec les Silvershell, Iminyë qui va retrouver les siens et Lyenël qui sera certainement occupé à faire la Cour à cette Aleyna Silvershell. J’ai peur de manquer à mes devoirs et de ne pas être capable de veiller sur vous tous si vous partez en tous sens. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Family's not about blood. It's about love. • Aerdenn   

Revenir en haut Aller en bas
 

Family's not about blood. It's about love. • Aerdenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The 2013 challenge : Blood Raven
» 10 raisons de ne pas jouer Blood Angel ?
» Vente de Tapis (40k/Battle, Warmachine, Blood Bowl)
» e n g e l xxx family is the only thing you have to care about
» Family Tree Builder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MERMAID GRACE ::  :: Thern :: Le Château-