AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


✧ Date d'inscription : 07/11/2016
✧ Messages : 31


MessageSujet: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Lun 7 Nov - 18:23

“ Laelia Ironhand ”

I. Introduction

NOM : Ironhand, mais au final il ne veut pas dire grand chose. PRÉNOM : Laelia, il se devait de lui trouver un nom, Petite ça va un temps, mais pas pour toujours. NAISSANCE L'histoire ne le dit pas RACE : Sirène TITRE OU PROFESSION :Éleveur d'hippogriffes, enfin, elle l'était. STATUT MATRIMONIAL :Célibataire FAMILLE : Sa seule vrai famille est morte. LIEU DE RÉSIDENCE : Elle n'a, pour le moment, pas de résidence. GROUPE : Menuin



II. LE CHANT DES SIRÈNES



Les histoires les plus surprenantes prennent souvent forme dans les endroits les plus incongrus.  Et celle-ci ne fait pas exception à cette règle.
:
 

Les bébés, Broman n’y connaissait strictement rien. Il n’a jamais eu d’épouse et n’en a jamais voulu, alors des enfants, aucune chance. D’autant plus qu’il n’aurait pas su quoi en faire, même avec une femme pour s’en occuper à la maison. Alors seul, dans les montagnes avec une gamine de moins d’à peine quelques mois… C’était une catastrophe. Par chance, il connaissait bien les sirènes. Il savait qu’elle devait être plongée dans l’eau régulièrement, surtout jeune, pour survivre.  Pour le reste, il du piler sur son orgueil et faire appel à une dame qu’on appelait la sorcière.  Il n’aurait jamais imaginé demander quoique ce soit à cette femme, mais personne d’autre n’aurait accepté de l’aider, alors il s’était résigné.  Elle vint tous les jours pendant une semaine afin de lui montrer le nécessaire. Elle lui raconta qu’il y a fort longtemps, elle avait elle-même été mère, mais ils avaient tous été tué. Elle les pleurait encore.  Au final, Broman aimait bien cette femme, mais il ne lui révéla pas le secret de sa fille. Il ne lui ferait jamais assez confiance. Il était bien placer pour savoir que le mal se cache partout et il ne laissera pas le mal s’insinuer dans la vie de sa fille.

Petite, voilà comment il l’appelait. Au début, c’était suffisant, mais une fois en ville, lorsqu’on lui demandait son nom, il ne savait jamais quoi répondre, il bafouillait et changeait de sujet. Un jour il était dans le jardin et flattait le bec pointu de son plus puissant hippogriffe. Il la regardait, gazouiller en pointant le ciel de ses petites menottes.  Au début il énumérait des noms à voix haute, mais rapidement, son esprit fut happé  par des souvenirs. De vieux souvenirs qu’il avait enfoui au plus profond de sa mémoire.  Il revit le visage d’une femme. La femme la plus magnifique qu’il avait vu de toute son existence. Elle se nommait Laelinne. Il sourit en repensant à cette demoiselle et ne douta pas que sa fille adoptive serait elle-même magnifique,  il en décida ainsi, il l’appellerait Laelia Ironhand. Elle n’aurait peut-être pas d’un nom connu ou noble, mais il ferait tout pour qu’elle e soit fière.  

Deux ans c’était l’âge à laquelle elle commença à lui créer de réel problème. Laelia était curieuse, probablement trop curieuse.  Elle aimait toucher à tout et elle arrivait par-il-ne-savait quel moyen à échapper à sa vigilance. Et pour être vigilant il l’était.  Jamais il n’avait eu l’impression d’avoir des yeux tout autour de la tête, pourtant, elle continuait sans cesse de  disparaître comme par magie. Un jour, il était allé au village chercher des vivres dont il avait besoin pour faire la nourriture de la petite. La sorcière lui avait expliqué qu’elle devait avoir une bonne alimentation s’il voulait qu’elle soit en santé. Comme il n’y connaissait rien, il suivait ses instructions à la lettre.  Un jour, il était au marché et sans grande surprise elle échappa à son regard, mais cette fois-ci, elle tomba nez à nez avec des gens de l’ordre venu faire une démonstration. La petite, lorsqu’elle vu la sirène qu’on blessait, se mit à pleurer et pleurer.  Elle voulut même aller sauver la pauvre chose qui s’agitait comme un forcené.  Elle s’approcha du bassin et se fit menacer par les hommes.  Un grande giclé d’eau l’arrosa de la tête aux pieds, c’est à ce moment que Broman arriva. Il crut que son cœur avait arrêté de battre, mais rien ne se passa. Il avait été tellement préoccupé par Laelia et les hommes de l’ordre qu’il n’avait même pas porté attention aux écailles de la pauvre fille. Elles étaient d’un bleu profond.  Il fut rassuré, mais partie à la course vers la petite. Il s’excusa auprès des membres de l’ordre et partie le plus rapidement possible la petite dans les bras. Ce soir-là, pour la première fois de sa vie, il la mit en garde contre ses hommes et le danger qu’ils amènent avec eux.

Laelia eut une enfance heureuse, même s'il manquait beaucoup de connaissance à son père.  Elle ne fut pas élevée comme une jeune fille, comment aurait-il pu de toute façon ? La seule femme qu'il avait réellement connue, outre celles qui étaient passées un soir dans son lit, était sa mère. Il lui apprit tout ce qu'il crut nécessaire à son éducation. Il lui apprit à mettre dans pantalons aux lieux des robes. Il lui apprit à se battre, à se méfier et à chasser. Il lui enseigna toutes les connaissances qu'il avait sur les hippogriffes, la guerre, le combat, les seigneurs et l'ordre. Il la prépara à toute éventualité. Il avait peur qu'il lui arrive quelque chose. C'était viscéral comme peur. Pour la première fois de sa vie il tenait réellement à un chose, et il ne laisserait rien ni personne lui enlever.

Malgré son éducation à la garçonne, Laelia apprit aussi les bases de celle des filles grâce à la sorcière. Elle n'avait peut-être jamais eu de fille, mais elle en était une elle-même. Alors elle lui enseigna la couture, l'art de faire à manger, comment tenir une maison  et ainsi de suite. Elle lui apprit aussi, même si Broman avait ces connaissances, à lire et écrire à la perfection. L'homme savait le faire, mais n'avait pas la patience de le faire, surtout que la curiosité de Laelia était insatiable et qu'elle posait sans cesse des questions.

La jeune fille grandie en apprenant le métier d'éleveur d'hippogriffes. Elle adorait cela. En fait elle adorait les animaux. Un jour, l'une des femelles eut une porter de petits. L'un deux, un petit mâle noir des pattes jusqu'au bec, ce faisait rejeter par la mère. Après quelques jours, il était faible, très faible. Si cela continuait ainsi, il mourait. Laelia le voyait dépérir à petit feu et elle était triste, très triste. Un jour Broman, lui demanda de s'asseoir. Il lui expliqua que ce sera à présent à elle de s'occuper de lui.  De se lever dans la nuit pour le nourrir, de s'assurer qu'il soit toujours au chaud et lorsqu'il irait mieux, de l’élever. Alors dès cette conversation terminée, elle s'attela à la tâche. Après deux semaines, il était en pleine forme et plus le temps avançait, plus il devenait fort et majestueux. Le plus fort, le plus grand et le plus magnifique des hippogriffes de l'élevage. La jeune fille en était fière. Elle lui avait donné le nom Braise, comme celle d'un feu. Mais elle avait gagné bien plus que de la fierté, elle avait acquis l’indéfectible fidélité de l'animal. À jamais, elle serait sa maîtresse.

 Laelia ouvrait doucement les yeux, le soleil était encore bas dans le ciel. Elle devait aller nourrir les hippogriffes ce matin. Ce lever tôt ne lui dérangeait pas. Elle sortit des couvertures et lorsqu’elle bougea elle sentie quelque chose entre ses jambes. Un truc humide et désagréable. Elle regarda, un peu troublée, puis y découvrit du sang. Pourquoi elle saignait ? Comment cela se faisait-il qu’elle puisse saigner de là. Elle se recouvrit et appela Broman. Laelia lui expliqua et sur le coup, l’homme ne sut que faire, alors il lui intima l’ordre des rester dans le lit et partie le plus rapidement possible. Un peu plus tard, il revint avec  la sorcière.  La jeune fille lui expliqua la situation et celle-ci regarda Broman avec un sourire em lui intimant de partir, qu’elle prenait le relai. Elle rassura Laelia en l’informant qu’à présent elle était un femme, et qu’elle pouvait, à partir de ce jour, enfanter.

Un jour, elle cherchait une vieille tunique dans l'une des nombreuses malle de son père. Elle tomba sur un insigne de l'ordre des aigles, elle le savait pour avoir croisé certaines personnes en portant sur leurs vêtements. Elle fronça les sourcils, qu'est-ce que son père faisait avec cela ? Curieuse elle continua de fouiller dans la malle puis trouva un uniforme, celui de l’ordre encore une fois. Elle se demandait de plus en plus pourquoi son père avait ce genre de chose. Alors  lorsqu’elle l’entendit entrer, elle lui montra le vêtement et lui demanda des explications. Il blêmit, mais ne voulut pas lui mentir. Elle ne le méritait pas. Alors il lui raconta sa vie, toute sa vie, jusqu’à ce qu’il la trouve dans ce petit panier d’osier.  La seule chose qu’il omit, pour la préserver, fut le fait qu’il avait lui-même tué sa mère. Sur le coup, la jeune femme ne sut comment réagir. Son père avait tué des dizaines et des dizaines de sirènes innocentes.  Il avait tué des gens comme elle. Pour la première fois de sa vie, son monde s’écroula.  Elle partit en colère avec Braise.  Comment pouvait-elle avoir de l’amour pour quelqu’un comme cela ? Elle fut absente pendant trois jours et trois nuits. Broman se faisait un sang d’encre, mais qu’aurait-il pu faire ? Rien. Il ne pouvait qu’attendre. Lorsqu’elle revint enfin, elle lui avait pardonné. Elle ne pouvait pas effacer le passé, mais l’avenir n’était pas écrit et elle aimait son père.

 Laelia accompagnait souvent son père au village, cela lui permettait de voir des gens.  Surtout, de voir des garçons, enfin, un garçon. Il avait quelques années de plus qu’elle, mais il était beau comme un dieu, sans oublier qu’il était gentil, très gentil avec elle.  Broman l’avait mis en garde contre les garçons, mais celui-ci était différent, elle aurait pu le jurer.  Il faisait très chaud cette journée là et cela faisait plusieurs fois qu’il l’invitait à aller se baigner. Elle refusait chaque fois, connaissant les règles de son père. Il lui avait intimé de ne jamais révéler sa vrai nature à qui que ce soit, sous aucun prétexte. Il lui avait dit que le danger était partout et que si elle ne faisait pas attention elle mourrait.  La jeune femme se souvenait parfaitement de la première fois où elle avait vu les hommes de l’ordre tuer une sirène et cette seule image l’avait dissuadé de désobéir… ou au moins de le faire jusqu’à présent.  Car elle avait réellement envie de faire confiance à ce garçon. Elle avait réellement envie qu’il la voit pour de vrai. Tel qu’elle est réellement. Elle était amoureuse de lui. Alors lorsqu’il lui demanda pour la centième fois de l’accompagner jusqu’à la petite étendu d’eau dans l’une des grottes au  pied de la montagne, elle accepta.  Il se mit nu le premier, puis sauta à l’eau. Il avait un corps magnifique et pour la première fois de sa vie elle sentie quelque chose se produire dans son bas ventre.  Elle se déshabilla lentement, timide, puis fini par laisser tomber au sol le dernier morceau de vêtement.  Elle voulait d’abord le prévenir, mais il ne lui en laissa pas le temps et l’agrippa pour la faire tomber en l’eau.  Elle ne put retenir un cri.  Au contact du doux liquide, son corps se transforma. Sa queue apparu et Le garçon s’éloigna d’un coup, une drôle de lumière dans les yeux, mais il ne dit rien. Ils se baignaient un instant en silence. Laelia ne savait pas trop comment réagir, elle finit par sortir de l’eau et se sécha. La jeune femme reprit rapidement forme humaine et le garçon sortie à son tour et la plaqua violement au sol.  Elle eut mal. Elle grogna et lui demanda ce qu’il foutait. Il lui répondit un petit sourire sadique sur les lèvres qu’il avait toujours rêvé de la baiser. Elle essaya de le repousser mais il lui donna un coup au visage. Il lui expliqua qu’il allait la ramener à l’ordre et se faire de l’argent avec elle, mais qu’avant, il allait la baiser. De toute façon, à quoi bon avoir son consentement, puisqu’elle allait mourir de toute façon, il n’allait tout de même pas attendre qu’elle lui dise oui.  La blonde se mit à crier très fort et à ce débattre comme une forcené, pour qu’elle arrête, il lui asséna un bon coup sur la tempe. Elle fut sonné et malgré qu’elle savait se défendre, sa tête tournait tellement qu’elle n’arrivait pratiquement plus à bouger.  Sans plus attendre il la pénétra brusquement. Quelque chose tira entre ses jambes et une douleur vive se réveilla. Chaque fois qu’il bougeait, cela lui faisait mal. Des larmes coulaient sur ses joues. Pendant ce temps, Broman la cherchait. Il  voulait rentrer mais ne la trouvait pas. Il demanda à quelques jeunes du village puis il eut finalement sa réponse, après quelques menaces évidement, sa fille était partie se baigner avec un garçon. En un éclair, il partit dans cette direction sans remercier son informateur. Il était maintenant mort de peur.  Elle n’avait pas fait cela ? Il courut le plus vite qu’il put et lorsqu’il arriva, il eut une vision d’horreur. Sa fille à moitié dans les pommes en train de se faire pilonner de force par un homme. Une colère intense bouillonna dans ses veines et il agrippa le garçon avec force avant de le projeter sur le mur, un mètre plus loin. Il couvrit sa fille de sa veste puis la regarda dans les yeux en lui demandant s’il l’avait vu. Elle ne put qu’hocher la tête. Il la laissa seule un moment, sortie sa dague de sa poche et trancha net le cou du jeune homme.  Il retourna voir Laelia puis l’embrassa sur le front avant de lui dire qu’il revenait. Il prit les vêtements du jeune homme et le rhabilla avant de le traîner hors de la grotte et l’abandonner plus loin dans la montagne, là où on ne retrouvera pas son corps avant qu’il ne soit à moitié dévoré.  Il retourna auprès de sa fille et la ramena jusqu’à chez eux pour prendre soin d’elle.  Ce jour-là, Laelia perdit plusieurs choses, d’abord sa virginité, ensuite son innocence et finalement sa confiance au reste du monde.

  C’était une journée comme les autres, surtout que la vie était plutôt tranquille depuis quelques temps, son père ne sortait pas beaucoup et au final, elle non plus. Elle s’occupait des bêtes, faisait à manger, s’occupait de l’entretient puis allait se coucher.  Les jours se ressemblaient de plus en plus et cela l’ennuyait beaucoup. À un moment, quelqu’un cogna à la porte.  Elle s’apprêtait à aller ouvrir lorsque Broman l’intima de rester éloigné, il alla voir, sans ouvrir qui cela pouvait bien être. Son visage, qui jusque-là était serein, se transforma radicalement.  Il la regarda, de la panique dans les yeux et lui dit de sortir par la porte de derrière et de s’enfuir le plus rapidement possible. Pendant qu’il lui faisait un sac de voyage, elle s’obstina un peu avec lui, mais il était catégorique. Elle devait partir maintenant. Il la prit dans ses bras avant de lui donner sa dague, l’objet le plus précieux qu’il possédait.   Son cœur se serra, elle avait un mauvais, un très mauvais pressentiment.  S’il faisait cela, c’est qu’il savait que sa mort était proche. Elle fit tout de même comme il lui avait ordonné et sortit de la maison par l’arrière pendant qu’il ouvrait la porte de devant.  Elle voulut aller libérer les hippogriffes, mais lorsqu’elle arriva ils étaient déjà morts égorgés.  Elle fut pris de panique en pensant que Braise avait subi le même sort, mais elle ne le vit pas, alors elle partit s’enfoncer dans la forêt. Lorsqu’elle jugea être assez éloigné pour être en sécurité, elle se retourna enfin. Un feu brulait à l’endroit où sa maison se serait trouvé. Son cœur se brisa et une larme unique coula sur sa joue. Pour la quatrième fois de sa vie, son monde venait de s’écrouler. Mais cette fois, elle était plus forte, plus dangereuse et surtout plus hargneuse.  La fillette joyeuse, naïve et innocente avait depuis longtemps fait place à une autre femme.  Quelque chose vint lui frapper l’épaule et lorsqu’elle se retourna elle vu Braise. Du révère de la main, elle essaya sa larme puis lui toucha doucement le bec. « On est plus que toi et moi mon vieux. » Elle l’enfourcha rapidement puis partie sans se retourner. Elle n’avait aucune idée de sa destination, mais elle savait qu’il n’y avait plus rien pour elle à cet endroit. Son père était mort assassiné, la sorcière était morte de vieillesse quelques années plus tôt... Il ne lui restait au final que des souvenirs.

.



III. SOUS L’OCÉAN

PSEUDO : réponse ici. PRÉNOM : Sarah ÂGE : 21 ans FRÉQUENCE DE CONNEXION : Souvent j'imagine COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : Pertenariat sur aww VOTRE AVIS SUR CE DERNIER : Pour le moment il m'a l'air bien. PERSONNAGE : Inventé AVATAR : Gaia Weiss CREDITS : Pour le moment moi-même DERNIER MOT ? : J'ai hâte de commencer  :mignon:
Pour aider le staff :
Code:
[code]<c>Gaia Weiss</c> - Laelia Ironhand[/code]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 07/11/2016
✧ Messages : 31


MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Lun 7 Nov - 18:23

“ Il était une fois... ”

Les histoires les plus surprenantes prennent souvent forme dans les endroits les plus incongrus.

La suite.



Je regardais le village du haut d’une colline en bordure de celui-ci, le vent soufflait doucement dans mes cheveux les faisant danser à leur rythme. Je caressais distraitement le bec de Braise qui observait lui aussi la scène en contrebas.  Cela faisait des jours que nous nous promenions, sans destinations précise. De toute façon, comment aurais-je pu en avoir une ? Je n’avais plus rien. Ni famille, ni but, ni destination.  Un soupire s’échappa d’entre mes lèvres en repensant aux événements. Je ne pus m’empêcher de revoir les têtes coupées  jonchant le sol maculé de sang.  Je serai les poings. Si je pouvais, si je savais qu’ils étaient, je leur ferais la peau. Les massacrerais jusqu’au dernier.  Mais j’ignorais qui ils étaient. Broman ne m’en avait rien dit et maintenant, je n’avais plus rien. Je voyais encore les flammes s’élever au travers des arbres dansant sous mes yeux comme une vicieuse ennemie emportant avec elle un énorme pan de mon existence.

Je fermai les yeux un instant, un très court instant,  afin de chasser une énième fois ses souvenirs de mon esprit.  J’avais beau me dire que je passerai au travers, comme j’ai passé au travers du reste, habituellement je n’étais pas seule pour les affronter… Enfin, pas totalement.  Je détournais le regard pour les poser sur l’imposante bête à mes côtés. Au moins je l’avais encore lui. Fidèle ami, depuis ma plus tendre enfance. Je l’avais nourris et éduquer jusqu’à ce qu’il devienne le plus puissant du groupe. Et le plus majestueux à mes yeux. Il avait été l’avorton de la porter, celui dont même sa mère ne voulait pas et pourtant, aujourd’hui il était l’une de mes plus grandes fiertés. Il avait accompli l’impossible et encore plus magnifique, il avait survécu. Survécu à son destin. Un peu comme moi. J’avais fait pour Braise ce que Broman avait fait pour moi. C’est-à-dire tout pour le garder en vie et le faire grandir pour qu’il puisse prendre son envol.  Je passai ma main une dernière fois sur l’encolure de mon ami, avant de lui intimer l’ordre de rester éloigné de la ville. Je n’aimais pas les endroits trop bondé. J’évitais le plus souvent de m’y rendre. De toute façon, je savais parfaitement me débrouiller dans la nature, mais parfois, certaines situations l’obligeaient.  D’autant  plus que j’avais dû vendre de la viande dans un village voisin pour me faire un peu d’argent. Je suivais les règles qu’on m’avait apprises : Ce méfié de tout et de tout le monde. Surtout de tout le monde. À une époque, je n’y aurais même pas réfléchie, mais on apprend parfois à la dure certaine leçon et celle-ci sera gravée à jamais dans mon esprit.  Je revoyais encore son regard, cette espèce de haine mêlé à du dégoût. Comme si je n’étais pas une créature digne de respect. Comme si j’étais une sous merde qui ne servait qu’à ce faire de l’or. J’aurais tellement aimé pouvoir me défendre. J’aurais aimé pouvoir lui coupé la gorge moi-même. Mais j’ai été faible et plus jamais cela ne se reproduira.

Je m’engageai sur la pente descendante menant à ma destination. Le vent continuait de souffler, mais le soleil c’était levé haut dans le ciel. Se serai une chaude journée aujourd’hui, étouffante même.  Ce n’était pas un si petit village, mais il n’y avait pas beaucoup de grande rue. Trouver le chemin menant au marché fut donc assez facile. Je me dirigeais vers celui-ci rapidement. Une goutte de sueur perla sur mon front. Je n’aimais pas particulièrement cette température oppressante, mais je la préférais encore à une grosse averse.  Je détestais sincèrement les averses soudaines. Elle rendait les choses beaucoup plus compliqué qu’elles ne l’étaient déjà. Je fini par arrivé au marché, mais il était presque vide. Au loin, je voyais un attroupement de gens, probablement sur la grande place.  Je fronçai les sourcils avant d’accoster un homme qui passait près de moi pour aller, me semblait-il, rejoindre la foule déjà entassé.  « Excusez-moi monsieur, mais que ce passe-t-il ? » Il me répondit, essoufflé en m’expliquant que des hommes étaient présents, des purificateurs, avec une créature dans un cercueil de verre.  Un frisson traversa ma colonne. De l’effroi. Je savais exactement qui ils étaient. Je les avais déjà vu faire et je savais parfaitement la suite des choses, mais sans savoir pourquoi mes pieds continuaient d’avancer. Comme pour me confirmer qu’au final le monde dans lequel je vivais était pourri jusqu’à la moelle. La cruauté des hommes n’avaient d’égal que leur ambition du pouvoir.

Sans savoir comment, je me retrouvai au premier rang. Je la voyais s’agiter comme une forcenée dans sa petite prison. Les hommes de l’ordre, que j’avais reconnu grâce à l’enseignement de Broman,  parlaient, mais je n’arrivais pas à les écouter. La seule chose que je voyais c’était ses yeux à elle. La détresse qu’on pouvait y lire me martelait le cœur comme un million de dards empoisonnés qui s’y enfoncerait. J’étais là, impuissante, à la regarde. À regarder se spectacle morbide qu’allait être sa mort.  Ses yeux croisèrent les miens pendant un instant, un bref instant, mais cela fut suffisant pour qu'elle comprenne. J’aurais aimé détourner  les yeux, mais cela aurait été lâche. Autant pour moi que pour elle.  Je ne pouvais pas la sauver, mais je ne pouvais pas non plus l’abandonner. En tout cas pas totalement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

there's a light yet to be found.

✧ Date d'inscription : 27/06/2016
✧ Messages : 618
✧ Écus : 46
✧ Localisation : Isandiel
✧ Ordre des Aigles : elle les déteste cordialement.


MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Lun 7 Nov - 18:37

Bienvenue officiellement ;)

_________________
come back. come back to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Lun 7 Nov - 18:43

Bienvenue officiellement et bon courage pour la rédaction. perv
Revenir en haut Aller en bas
avatar

A storm with skin

✧ Date d'inscription : 05/11/2016
✧ Messages : 393
✧ Localisation : perdue au milieu des flots ou à longer les côtes d'Istard. Installée depuis quelques temps sur une falaise tout près d'Isandiel
✧ Ordre des Aigles : elle s'est juré de représenter leur perte


MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Lun 7 Nov - 18:54

Gaia est tellement :mimi: :snifff: :AH: :whaa: dieu bave :fall:

Bienvenue officiellement dans le coin et bon courage pour la rédaction de ta fiche cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

their blood on my hands

✧ Date d'inscription : 29/07/2016
✧ Messages : 599
✧ Localisation : Naviguant sur les mers, il jette l'ancre le plus souvent à Isandiel et à Mirilith.
✧ Ordre des Aigles : Capitaine du Souverain, Général gradé à la tête d'un équipage important de pêcheurs


MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Lun 7 Nov - 19:28

Bienvenue !
Bon courage pour ta fiche et si tu as une question, n'hésite pas à mpotter le staff I love you

_________________


From the truth of a thousand lies
I must forget this feelings who caught my body and soul. Keep my word to save this sister who waits far away. Forget you. your lips. your smile. your love. To kill those who betrayed me and protect my blood. Farewell Lyara.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 07/11/2016
✧ Messages : 31


MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Lun 7 Nov - 19:28

Merci tout le monde slip :love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Lun 7 Nov - 20:46

bienvenue parmi nous jolie blonde :AH: et bon courage pour la rédaction de ta fiche lapin
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Mar 8 Nov - 15:53

bienvenue officiellement ma petite lae :AH: :mignon:

courage pour ta fichette petite sirène :love
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Mer 9 Nov - 15:18

Bienvenue I love you Gaia Weiss est super choupie dans Vikings j'ai hâte de voir le personnage du coup perv :mignon:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


✧ Date d'inscription : 07/11/2016
✧ Messages : 31


MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Jeu 10 Nov - 10:08

Merci à vous ! ♥️ Vous êtes super accueillant et tout et tout! :hug:

Je m'active pour ma fiche j'ai hâte de commencer yah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Jeu 10 Nov - 12:26

Bienvenue officiellement :coeur2:
Si tu préfères toujours Freya maintenant tu peux l'avoir =D
Revenir en haut Aller en bas
avatar

and we lost faith in the arms of love

✧ Date d'inscription : 06/11/2016
✧ Messages : 738
✧ Localisation : Ilmrin par habitude, les Terres Gelées par besoin et Isandiel par les temps qui courent.
✧ Ordre des Aigles : du dégoût, à la mesure de celui qu'il porte pour les sirènes. Briseurs de corps et d'âme, il les maudit.


MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Jeu 10 Nov - 23:30

Bienvenue officiellement parmi nous ho
Bonne rédaction de fiche, il me tarde d'en savoir plus sur ton personnage :hum:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✧ Date d'inscription : 07/11/2016
✧ Messages : 31


MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Jeu 10 Nov - 23:52

Heldaria : Je vais garder Gaia ! Mais merci quand même de prévenir :mignon:

Halby : Merci ho ho ho
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Lun 14 Nov - 23:31

bienvenue à toi et bonne chance
pour l'écriture de ta fiche ! *^*
je plussoie également ce choix de
vava ! perv :mignon:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


✧ Date d'inscription : 07/11/2016
✧ Messages : 31


MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Mar 15 Nov - 0:25

Merci :mignon:

me reste que la partie anecdotique à faire l'histoire est officiellement terminé :lyara:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Jeu 17 Nov - 1:03

alors, je crois qu'il y a eu un problème pour les anecdotes cute

je t'avais dit que ton histoire me convenait, mais qu'il fallait la continuer parce qu'elle ne parlait pas de la vie de lae. puis que tu en avais discuté pour continuer dans les anecdotes. sauf qu'il semblerait qu'il y ait eu un problème de compréhension wii
le poste sur l'histoire doit concerner directement ton personnage, soit une histoire normale, soit une des situations. on peut pas faire de dérogation :snifff: on ne va pas te demander de tout écrire à nouveau parce que tu as déjà beaucoup fait. tu peux reprendre tes quinze anecdotes comme histoire, ou comme suite de celle-ci, mais il faudra de vraies anecdotes que tu n'as pas besoin non plus de trop développer. pour le fond ça me va, y a que la forme qui doit être remaniée.

voilà j'espère que ça ira :coeur2:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Ven 18 Nov - 16:36

Bienvenue à toi (un peu en retard) =D
Très bon choix d'avatar mdr
Bon courage à toi et à bientôt mdr
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   Lun 21 Nov - 2:02

“ TU ES VALIDÉ ”

félicitations tu fais parti de l'aventure !

t'as modifié ton histoire, c'est parfait :whaa: attention néanmoins aux petites fautes qui restent ici et là, n'oublies pas d'utiliser un correcteur, ou de te relire, pour les éviter cute en tout cas j'aime beaucoup lae, et braise :snifff:, et tu es maintenant officiellement dans le rang des sirènes d'eau douce :perv2:
have fun :mignon:



Tu peux donc désormais te promener librement sur le forum, tel un voyageur en quête d'aventures toujours plus palpitantes les unes que les autres ! Si tu as soif de RPs et de nouvelles rencontres, nous te conseillons d'ouvrir ta fiche de liens, histoire de pouvoir papoter lien avec les autre membres validés du forum.

Nous t'encourageons à venir flooder dans la partie faite pour (ici on aime bien les gens bavards   ) et également à participer à la vie de la CB (il y aura toujours quelqu'un pour t'accueillir dignement yeah). Mais attention à ne jamais négliger la partie jeu  

BON JEU ET BONNE AVENTURE SUR BATB !  

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Laelia ❧ Parfois le destin en décide autrement. (délai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» STARK ✘ Si tu ne décides pas de ton destin c’est ton destin qui décide pour toi.
» ✰ Le Destin réunit parfois deux amants, simplement pour qu’ils se déchirent.
» l'étrange destin de Benjamin Button
» traduction / je suis le maitre de mon destin, le capitaine de mon âme
» AHN Sae Hee • « Toi seule sera le maître de ton destin... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MERMAID GRACE ::  :: Le serment d'allégeance :: Bienvenue en Eador-