AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 idées anna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

The sea calls us home

✧ Date d'inscription : 20/11/2011
✧ Messages : 183
✧ Localisation : la forteresse blanche d'Isandiel et ses plages de sable fin.
✧ Ordre des Aigles : enfant de l'océan, elle ne peut résister à son doux et lointain appel...


MessageSujet: idées anna   Dim 6 Nov - 18:15

camille:
 


Némérys Silvershell
the mermaid grace


- Troisième enfant et jumelle de Max. Ils sont complémentaire, relation fusionnelle qui les ont poussé à commetre le meurtre de son ex-mari ensemble.

- Utopiste comme sa mère dont elle est très proche, elle rêvait d'un monde où terrestres et sirènes vivent en paix. Elle a perdu cette innocence le jour où son défunt mari a commencé à utiliser son sang.

- Adore les enfants, rêve d'en avoir un jour. Et pourtant, elle se refuse d'y penser pour l'instant à cause de son statut de sirène. Traumatisé par son ancien mariage, elle ne supporterait pas que l'un de ses enfants vive la même chose qu'elle. C'est un poids qu'elle traîne depuis longtemps et qui la suivra peut être toute sa vie.

- Commence à changer d'avis à propos du voyage vers Silaenn. Elle se surprend à penser que c'est la seule solution pour que cette barbarie s'arrête et son seul salut.

- Éprise de son meilleur ami d'enfance (fils du commandant actuel des armée d'Isandiel), elle sait pourtant que leur relation est vouée à l’échec. C'est la raison pour laquelle il a fini par se fiancer à une autre, chose qu'elle n'arrive toujours pas à accepter. Elle lui en veut beaucoup.







Prénom Nom
blablabla


- Gamin torturé, hanté par la mort de sa mère. Il ne s'est jamais entendu avec son père, malgré tous ses efforts pour tenter de renouer des liens avec son fils.

- La seule femme qu'il ait jamais aimé n'est pas et ne sera jamais à sa portée, il ne le sait que trop bien. Alors il s'est fiancé à une autre, espérant que l'amour viendra avec le temps. Pourtant, Némérys continue à hanter ses pensées.




Sirènes :
http://static.celebuzz.com/uploads/2014/02/19/vanessa-hudgens-mermaid-project.jpg
http://gestiefeltekatze.deviantart.com/art/Fall-s-golden-colours-the-mermaid-493353235
http://img05.deviantart.net/92f8/i/2015/240/e/1/the_mermaid_cove_by_rainamermaid-d96lp0m.jpg




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The sea calls us home

✧ Date d'inscription : 20/11/2011
✧ Messages : 183
✧ Localisation : la forteresse blanche d'Isandiel et ses plages de sable fin.
✧ Ordre des Aigles : enfant de l'océan, elle ne peut résister à son doux et lointain appel...


MessageSujet: Re: idées anna   Sam 12 Nov - 19:38



beauty and the witch

bylgia & némérys
✧ ✧ ✧

Le vent fouettait sans ménage son visage, fatigué par son précédent voyage et à sa droite, d'imposantes falaises défilaient au rythme des pas de son cheval. L'océan, plus que jamais déchainé, semblait chérir sa fille par l'étreinte lointaine de ses écumes : elle était de retour chez elle après des années d'absence et si la tempête qui faisait rage dehors en démotivait plus d'un pour s'y exposer, elle savait qu'Olinwë l'accueillait à nouveau en son foyer. Le dieu avait été présent pour elle dans les moments les plus sombres de son existence et si aujourd'hui elle pouvait une fois de plus sentir l'air iodé des terres qui l'avaient vu grandir, elle savait qu'elle le devait en partie à son père créateur, mais également à une certaine guérisseuse, qui avait aidé son frère jumeau. Elle se souvenait de cette fameuse missive, envoyée dans la discretion la plus totale à Edderion, dans laquelle elle lui suppliait de lui rendre visite dans sa « prison écarlate ». Après des années à supporter les caprices les plus fous de son mari, elle allait finir par succomber à son mal, elle le savait et Edd avait alors été son dernier espoir.

« Ne souhaitez-vous donc pas faire une halte, votre altesse ? » La voix de l'un des deux gardes qui l'accompagnait, galopant devant elle, l'extirpa de ses pensées. Non, elle ne souhaitait pas perdre de temps. L'hiver était bien présent et les jours bien trop courts. La nuit risquait de tomber avant leur retour à Isandiel et moins de temps elle restait loin de la cité, plus sa sécurité serait assurée. En lui donnant le nom de celle à qui elle devait la fin de la période la plus noire de sa vie, Edd lui avait également ordonné de ne pas tarder, afin de ne pas ébruiter le fait qu'une princesse quittait secrètement le palais. « Non, hâtons-nous. Nous ne devons pas négliger le temps qui nous est imparti. » Ce dernier hocha de la tête et repris sa course effrénée.

Quand ils arrivèrent à destination, la surprise de trouver une simple bâtisse au bord d'une falaise se fit ressentir par les deux hommes, bien qu'ils ne dirent guère mot. Le soleil commençait déjà à se faire moins haut. La jeune femme hésita quelques secondes, se rendant peu à peu compte qu'elle allait faire bientôt face à ses démons. Elle était venu voir cette fameuse Bylgia pour une bonne raison et espérait plus que tout ne pas avoir fait ce trajet en vain. Elle l'avait déjà grandement aidé une fois, peut être qu'elle serait à même de recommencer... D'un pas décidé, la sirène entra dans la chaumière, croisant alors quelques personnes à l'air désabusé. Des gens du peuple, venus sans nul doute dans l'espoir de trouver des remèdes miracles à leurs maux. Elle resserra d'un geste la capuche de son manteau bleu nuit, qui lui cachait à moitié son visage. Elle n'avait aucun intérêt à être reconnue, même si elle doutait que l'un de ces pauvres gens ne se souvienne encore de l'apparence de la veuve Ironsword. Hormis le cadre de vie plus qu'agréable dont elle bénéficiait depuis son plus jeune âge, Némérys se surprit à penser qu'au final, elle n'était pas si différente qu'eux. Toutes les richesses et titres de noblesses n'étaient qu'illusion, face à la cruauté et la folie qui pouvait s'emparer de l'esprit des hommes, ainsi que la maladie et puis... certaines douleurs, physiques et morales, qui ne disparaissaient jamais. Ah, la misère de la nature humaine...

L'un des hommes lui emboîta le pas et fini par la devancer, alors qu'elle s'arrêtait face à l'huis de la bâtisse. Son regard, obéissant et engagé, se planta dans le sien. Elle hocha silencieusement la tête, n'oubliant cependant pas de prendre une grande inspiration. Elle avait perdu le sens des échanges, du haut de sa tour écarlate, elle n'avait pendant longtemps eu à se distraire qu'avec le peu d'enthousiasme dont avaient fait preuve ses dames de compagnie, sa belle-famille et les quelques soldats, plantés à l'extérieur de sa chambre. Le contact avec le monde extérieur lui avait manqué et pourtant, voilà qu'elle ne savait plus réellement comment s'y prendre. L'homme frappa quelques coups avant d'ouvrir la porte et Némérys entra.

Face à elle se trouvait une femme, dotée d'une beauté froide incroyable. La sorcière Bylgia, tel que certains se plaisaient à la surnommer, était en tout point ce dont elle s'était imaginé. Son regard perçant semblait sonder son âme à l'instant-même où leur regard s'était croisé. Elle était impressionnante et dégageait une aura mystique, dangereuse, donnant vie à la représentation qu'elle s'était faite d'elle. Cependant, son attitude changea lorsqu'elle sembla comprendre la situation ce qui, en toute honnêteté, détendit quelques peu la Silvershell. « J'ai ouïe dire que vos talents m'ont permis de m'extirper d'un problème.. d'une certaine importance. » Elle marqua une pause, ne sachant comment tourner ses pensées. « Je suis donc venue ici vous remercier. » Elle n'était pas prête à laisser tomber le masque, elle ne la connaissait encore que trop peu. Et pourtant, étrangement, elle se doutait qu'elle pouvait lui faire confiance. Son frère lui avait parlé de sa volonté de rejoindre leur cause et cela représentait beaucoup à ses yeux. Peut être était-ce sa nature Olaïade, si familière, qui l'encourageait à aller jusqu'au bout. « Il y a également autre chose... Je ne voudrais en aucun cas vous importuner davantage, mais... certaines blessures semblent ne pas vouloir disparaître. » Elle s'arrêta ici, attendant une réaction de son interlocutrice. A ce stade, elle était la seule à pouvoir lui laisser entrevoir un avenir moins douloureux et plus serein : elle était la seule en capacité de la guérir de ses propres tourments.


_________________


Why do you weep? What are these tears upon your face? Soon you will see, all of your fears will pass away. Safe in my arms... You're only sleeping...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

idées anna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les belles créations d'Anna
» pommes anna et tian de légumes provençaux (madalton)
» Anna Karina dans une pub pour Monsavon en 1959
» écharpe storchenwiege anna 2m70 baisse du prix 25€
» Centre Hospitalier Anna-Laberge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MERMAID GRACE :: Anna-